•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jardins communautaires fleurissent dans le Grand Sudbury

Caroline Demers, la coordonnatrice du jardin communautaire de Chelmsford

En 2012, le Grand Sudbury comptait 15 jardins communautaires. Aujourd’hui, il y en a 36.

Photo : Radio-Canada / Sophie Houle-Drapeau

Radio-Canada

Des centaines de Sudburois s'impliquent dans le jardin communautaire de leur quartier. Ces jardins ont plus que doublé durant les cinq dernières années.

Un texte de Sophie Houle-Drapeau

Des carottes, des courges, des tomates et des betteraves : ce sont les légumes que fait pousser Étiennette Fortin.

Depuis 5 ans, elle loue un bac de terre au jardin communautaire de Chelmsford situé à 5 min de marche de chez elle. Les zucchinis n'ont pas été fructueux l'été dernier, raconte-t-elle en riant, elle les a trop arrosés.

Un nombre croissant de Sudburois partage la passion de Mme Fortin. L’intérêt pour les jardins communautaires a fait passer leur nombre de 15 en 2012 à 36 en 2017.

La vice-présidente du réseau de jardins communautaires Foodshed, Meghan Perrin, explique que la plus forte croissance s’est faite durant la dernière année, avec la création de 10 nouveaux jardins.

Meghan Perrin regarde les asperges du potager collectifAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Meghan Perrin, au jardin communautaire du parc Delki Dozzi

Photo : Radio-Canada / Sophie Houle-Drapeau

La femme de 25 ans croit que les gens tiennent de plus en plus à savoir d'où vient leur nourriture. Ils veulent manger « local » et s'impliquer dans le processus, souligne-t-elle.

Meghan Perrin attribue également cette hausse au regroupement des jardins en un réseau l'an dernier, ce qui facilite l'entraide ainsi que l'accès au financement.

Les jardins communautaires comptent sur différentes subventions publiques ainsi que de dons privés, et les partenariats avec des organismes et des écoles aussi se multiplient, explique Meghan Perrin.

À chacun son style

Chaque groupe gère son jardin à sa manière. Le jardin communautaire de Chelmsford loue des bacs individuels à 15 $ l’unité alors qu'une douzaine de bénévoles cultivent collectivement fruits et légumes au parc Delki Dozzi, situé près du « gros cinq cents ».

Le jardin communautaire de Chelmsford, au parc Côté quant à lui est si populaire qu'il y a une liste d'attente.

Depuis son ouverture en 2012, le nombre de bacs individuels est passé de 10 à 38. La coordonnatrice, Caroline Demers, espère encore l'agrandir l'été prochain.

Qui sont ces Sudburois à la main verte ?

Ce sont surtout des retraités et de jeunes familles qui fréquentent le jardin du parc Côté.

Meghan Perrin estime que les jeunes générations souhaitent développer leurs habiletés à jardiner alors que les personnes âgées désirent souvent renouer avec un plaisir de leur enfance.

C'est le cas d'Étiennette Fortin qui se souvient de s'être sali les mains pour la première fois dans le jardin de sa grand-mère.

Étiennette Fortin est accotée à son bac de légumes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Depuis 5 ans, Étiennette Fortin est toujours la première à semer ses légumes au jardin communautaire de Chelmsford.

Photo : Radio-Canada / Sophie Houle-Drapeau

Nord de l'Ontario

Art de vivre