•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Congestion : les chantiers routiers se font sentir à Québec

Un employé du RTC assure la fluidité de la circulation

Les nombreux chantiers dans la Haute-Ville de Québec entraînent une congestion monstre aux heures de pointe.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les automobilistes doivent s'armer de patience ces jours-ci, notamment sur le boulevard Champlain et en Haute-Ville dans le secteur du boulevard René-Lévesque en raison des importants chantiers routiers en cours.

En Haute-Ville, les travaux à l'intersection de René-Lévesque et Turnbull forcent le détournement de la circulation vers Claire-Fontaine, la Grande Allée et l'avenue des Érables. La côte Salaberry entre la rue Arago et le chemin Sainte-Foy est aussi fermée à la circulation pour quelques semaines.

La congestion s'est fait sentir cette semaine et la situation a donné des maux de tête à plusieurs automobilistes.

« Salaberry, ceux qui arrivent de la Basse-Ville pour se rendre en Haute-Ville, c'est le bordel. Turnubull est fermé c'est l'enfer. [...] L'heure d'arrivée au travail n'est pas la même que d'habitude », déplore une automobiliste, Stéphanie Desmeules.

Dans le secteur du boulevard Champlain, la circulation est particulièrement problématique alors que les automobilistes circulent parechoc contre parechoc aux abords du chantier qui vise à construire un réservoir souterrain.

Des agents de la police de Québec ont été déployés vendredi dans les secteurs touchés pour faire la circulation aux heures de pointe.

Trop de travaux en même temps?

La chef de Démocratie Québec, Anne Guérette, déplore la situation. Elle estime qu'il y a trop de travaux en même temps sur le territoire et accuse l'administration Labeaume de les avoir mal planifiés.

« C'est n'importe quoi, chaotique, mal planifié, c'est encore nos citoyens qui payent pour ça sur les routes », dénonce-t-elle.

L'administration Labeaume rétorque que deux événements hors de son contrôle ont mis à mal la coordination des chantiers printaniers : la pluie et la grève de la construction.

La semaine qu'on a perdue avec la semaine de grève de la construction et les conditions climatiques, nos chantiers de pavage, on a de la difficulté à les réaliser.

Marc des Rivières, directeur de la division des transports à la Ville de Québec

Ainsi, des chantiers qui devaient être réalisés un à la suite de l'autre, comme ceux de René-Lévesque–Turnbull et de la côte Salaberry, ont dû être lancés au même moment. Ces deux chantiers expliquent en bonne partie la congestion monstre vécue cette semaine en Haute-Ville.

Marc des Rivières assure que le « crunch » de cette semaine était exceptionnel et que le pire est maintenant derrière nous. « Les travaux René-Lévesque–Turnbull se terminent ce soir [vendredi] à moins d'une catastrophe. »

Un chantier sur la rue Turnbull à Québec

Le chantier de la rue Turnbull sert au remplacement de la conduite d'aqueduc principale.

Photo : Radio-Canada

Calendrier serré

Avec les grands événements qui vont se multiplier dans les semaines à venir à Québec, la Ville affirme qu'elle ne pouvait pas étaler davantage dans le temps les différents travaux routiers.

Déjà cette fin de semaine, le Vieux-Québec doit accueillir le Défi des entreprises et le Tour de Beauce.

On ne veut pas faire de chantiers dans le secteur du Vieux-Québec élargi après le 24 juin, c'est toujours notre objectif.

Marc des Rivières, directeur de la division des transports à la Ville de Québec

Même si plusieurs chantiers seront complétés d'ici la fête nationale, certaines entraves sont là pour encore plusieurs mois.

La côte Salaberry entre Arago et le chemin Sainte-Foy sera fermée à la circulation jusqu'à la fin juillet. Des ralentissements sont à prévoir jusqu'à l'automne sur le boulevard Champlain, où la circulation est limitée à une voie dans chaque direction.

Québec

Circulation