•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau programme plus adapté aux besoins des jeunes autistes

Un enfant autiste joue avec ses jouets
Un enfant autiste Photo: iStock
Radio-Canada

Le gouvernement ontarien a lancé jeudi son nouveau programme pour tous les enfants et jeunes atteints d'autisme.

Il devrait être accueilli beaucoup plus favorablement que la précédente réforme, qui avait donné lieu à des manifestations de parents et mené non seulement au remplacement du ministre responsable, mais à une volte-face du gouvernement.

Il y a trois semaines, la province avait dévoilé certaines modalités du programme, notamment le fait que les familles auraient le choix d’utiliser des services publics ou de recevoir de l’argent pour payer des services de thérapie privés.

On voit seulement les mains et les jambes de l'enfant derrière le jouet. Un enfant autiste joue avec des blocs. Photo : Radio-Canada / Bernard Lebel

L’« intervention comportementale intensive » ne sera pas réservée aux enfants de moins de 5 ans, un élément de la précédente réforme qui avait provoqué la colère de nombreux parents. Des centaines d’enfants dont les noms étaient sur des listes d’attente depuis deux ou trois ans n’étaient tout à coup plus admissibles.

Autre changement important : tous les enfants qui en ont besoin pourront avoir accès au service d’intervention comportementale. Le sérieux du cas, lorsque l’enfant a reçu son diagnostic, ne sera plus un critère déterminant.

C’est une différence énorme, indique Bruce McIntosh, de la Coalition ontarienne de l’autisme.

Auparavant, des enfants étaient rejetés ou exclus du programme en raison de ce critère qui est tout à fait artificiel. Maintenant, tout ce qui sera nécessaire, c’est un diagnostic.

Bruce McIntosh, de la Coalition ontarienne de l’autisme

Cette fois, des parents et des militants ont été consultés lors de l’élaboration du programme. M. McIntosh ajoute qu’il intègre des éléments « que les familles demandaient depuis 12 ans ».

Le ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse, Michael CoteauLe ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse, Michael Coteau Photo : Radio-Canada / /CBC

Le ministre Michael Coteau a aussi annoncé que les thérapeutes qui offrent les services d’analyse comportementale seront assujettis à une réglementation pour assurer la qualité des soins.

On estime que 40 000 enfants et adolescents ontariens souffrent des troubles du spectre de l’autisme.

Le nouveau programme doit commencer le 26 juin et s’appliquer dans son intégralité d’ici le printemps prochain. Son coût est évalué à 533 millions de dollars.

Avec les informations de La Presse canadienne

Toronto

Santé