•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une clôture de l'Amphithéâtre Cogeco se transforme en oeuvre d'art

Des cuillères sont disposées sur la clôture de l'Amphithéâtre Cogeco.

Au total, 1400 cuillères ont été nécessaires pour créer l'oeuvre « Noctiluques » à l'Amphithéâtre Cogeco.

Photo : Radio-Canada / Marie-Ève Trudel

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Corporation des événements de Trois-Rivières a dévoilé une toute nouvelle oeuvre d'art pensée pour enjoliver la clôture qui délimite l'accès à l'Amphithéâtre Cogeco. L'oeuvre Noctiluques de l'artiste trifluvien Martin Brousseau est composée de 1400 cuillère pivotantes.

L'artiste avait comme mandat de couvrir une « banale clôture » avec une oeuvre d'art qui puisse être visible des deux côtés. « Cette oeuvre-là devait faire en sorte de faire circuler le vent », explique l'artiste. Il a aussi choisi de rendre le tout ludique.

« J'ai ajouté à ça un élément interactif étant donné que les gens circulent autour et vont entre autres aux spectacles de l'amphithéâtre, donc c'était pour ajouter un effet de jeu et de divertissement », dit Martin Brousseau.

Martin Brousseau est l'artiste derrière l'oeuvre Noctiluques à l'amphithéâtre Cogeco. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Martin Brousseau est l'artiste derrière l'oeuvre Noctiluques à l'amphithéâtre Cogeco.

Photo : Radio-Canada / Marie-Ève Trudel

L'oeuvre Noctiluques à l'Amphithéâtre Cogeco.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'oeuvre Noctiluques à l'Amphithéâtre Cogeco.

Photo : Radio-Canada / Marie-Ève Trudel

L'oeuvre déployée sur une quanrantaine de mètres a coûté 22 000 $.

Les passants peuvent manipuler les cuillères dotées d'un point coloré pour changer l'apparence de l'oeuvre.

« J'ai intégré des pixels lumineux de différentes couleurs pour faire une lecture de nuit aussi. Je veux que cette oeuvre-là soit en constant changement », dit Martin Brousseau. Le vent pourra ainsi faire évoluer l'oeuvre.

Des cadres ont été installés sur la clôture, rappelant les artistes qui ont foulé la scène de l'Amphithéâtre Cogeco. Ces cadres changeront au fil du temps, explique la Corporation des événements de Trois-Rivières.

L'oeuvre Noctiluques à l'Amphithéâtre Cogeco.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'oeuvre Noctiluques à l'Amphithéâtre Cogeco.

Photo : Radio-Canada / Marie-Ève Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !