•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chevaux de la compagnie Cavalia en vacances en Ontario

Radio-Canada

Le spectacle Odysséo de la compagnie québécoise Cavalia prend l'affiche au Centre Hershey de Mississauga à compter du 21 juin. Mais entretemps, les chevaux sont déjà arrivés en Ontario et sont hébergés dans une ferme privée à Burlington, où une équipe de 30 employés veillent à tous leurs besoins.

Un texte de Kevin Sweet

Des vedettes à quatre pattes

Les 65 chevaux de 12 races différentes sont les véritables vedettes du spectacle Odysséo de Cavalia. Soir après soir, ils divertissent le public partout dans le monde.

 


Mais que font-ils lorsqu'ils n'ont pas de représentations? Eh bien, ils sont en vacances.

Pour nous, c'est vraiment important pendant 10 jours que les chevaux viennent à la ferme pour profiter du temps et courir dans les champs avec leurs amis.

Marc-Olivier Leprohon, directeur des opérations artistiques et équestres de Cavalia

Un séjour paisible

Pendant les deux semaines qui précèdent le début des représentations dans une ville, les chevaux sont logés dans une ferme privée.

Elle est choisie pour la grandeur de son terrain et de ses écuries.

Un cheval dans son écurie et deux dans le pré.

Des chevaux du spectacle Odysseo de Cavalia

Photo : Radio-Canada / Kevin Sweet

En ce moment, ils sont à Burlington, parce que le spectacle va bientôt prendre l'affiche à Mississauga.

Ils passent la grande majorité de leurs journées à l'extérieur, à courir dans les champs et à se rouler par terre.

En plus de brouter toute la journée, les chevaux sont nourris huit fois par jour.

Un travail sans relâche pour les employés

Pendant que les chevaux se reposent, une trentaine d'employés veillent à tous leurs besoins. Les journées de douze heures commencent à 7 h du matin.

On réveille les chevaux, on passe le premier foin, les grains, et on commence à les sortir à l'extérieur. Ensuite, on les rentre pour le midi, encore du grain, on nettoie les stalles. C'est la même chose en après-midi. On fait une rotation pour s'assurer que tous les chevaux passent le plus de temps possible à l'extérieur.

Marc-Olivier Leprohon, directeur des opérations artistiques et équestres de Cavalia
Marc-Olivier avec un de ses chevaux dans le pré.

Marc-Olivier LeProhon, directeur des opérations artistiques et équestres de Cavalia

Photo : Radio-Canada / Kevin Sweet

Tous les jours, un employé brosse les chevaux pour activer la circulation sanguine.

Les crinières sont tressées tous les soirs pour les conserver en bon état. Un ostéopathe vient aussi examiner les chevaux.

Le cheval et le divertissement : une activité controversée

Si les médias ont été invités à rendre visite aux chevaux à Burlington, c’est parce que la compagnie québécoise tente d’être la plus transparente possible quant à ses pratiques avec les animaux.

Depuis quelques années, l’utilisation de chevaux à des fins de divertissement fait l’objet de nombreux débats, notamment au Québec.

Au mois de mai 2017, il y a eu deux accidents de calèche dans le Vieux-Québec en moins d’une heure. Un cheval s’est retrouvé au sol pendant près de deux heures.

« Nous avons une politique de portes ouvertes », dit Marc-Olivier Leprohon.

Deux chevaux dans le pré avec un cavalier.

Les chevaux du spectacle Odysseo de Cavalia logés sur une ferme à Burlington

Photo : Radio-Canada / Kevin Sweet

« Tout ce qu’on fait est conçu avec le bien-être des chevaux. Que ce soit le spectacle, le transport et l’entraînement. Les gens sont les bienvenus en tout temps pour voir ce que l'on fait et comment on travaille avec les chevaux ».

D’ailleurs, ce sont les chevaux eux-mêmes qui dictent s’ils veulent ou non faire le spectacle. Certains le quittent après une semaine de représentations et d’autres restent pendant 10 ans.

« Les entraîneurs connaissent très bien les chevaux. Ils connaissent leur tempérament. Et un changement de tempérament, ça se voit très rapidement. ».

Le cheval est ensuite retiré et part à la retraite dans une ferme à Sutton, au Québec.

Leur retour au show-business

Cinq jours avant le soir de première, les vacances sont terminées. Les animaux recommencent un entraînement intensif incluant la gymnastique et les étirements.

« Ce sont nos stars à quatre pattes, on fait tout en conséquence pour eux. » Pour qu'à leur tour, ils fassent tout pour nous.

Toronto

Sports équestres