•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un film du pionnier du cinéma Léo-Ernest Ouimet est retrouvé

Le film « Les funérailles de Sir Wilfrid Laurier », de Léo-Ernest Ouimet

Photo : Cinémathèque québécoise

Radio-Canada

Un film du pionnier du cinéma québécois Léo-Ernest Ouimet a refait surface alors qu'on le croyait perdu. Il a été projeté dimanche dernier à la Cinémathèque québécoise, près de 100 ans après sa production.

Le document d’une douzaine de minutes porte sur les funérailles de Wilfrid Laurier en 1919. Léo-Ernest Ouimet avait tiré 22 exemplaires du film, qui avait été projeté dans cinq salles de cinéma moins de 24 heures après les funérailles.

La Cinémathèque québécoise a acquis la copie nitrate de ce film de la succession du collectionneur privé Jean Bélanger l’an dernier.

Après une authentification du document par le chercheur et historien Louis Pelletier, le film a été restauré au laboratoire L’Immagine Ritrovata de Bologne, en Italie. Une nouvelle copie en 35 mm et des formats numériques ont été tirés du film d’origine.

Le Ouimetoscope, première salle de cinéma permanente à Montréal et au CanadaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Ouimetoscope, première salle de cinéma permanente à Montréal et au Canada

Photo : Collection Cinémathèque québécoise/Fonds Léon H. Bélanger

Léo-Ernest Ouimet a marqué l'histoire du cinéma au Québec, et même au Canada. Propriétaire de salles, producteur, distributeur et même réalisateur de films, il ouvre en 1906 le Ouimetoscope. En 1907, il rase l'immeuble et fait reconstruire une salle luxueuse avec dorures et murs de porcelaine pouvant accueillir 1200 spectateurs. Il s'agit de la première salle en Amérique du Nord exclusivement vouée au cinéma.

Cinéma

Arts