•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À l'horaire de la soirée? Photographier Barack Obama!

Annie Paquin devant quelques-unes de ses photos.

La photographe officielle de la conférence de Barack Obama à Montréal, Annie Paquin.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Rousseau

Radio-Canada

Le passage de Barack Obama à Montréal sera immortalisé par une photographe de Sherbrooke.

Annie Paquin a obtenu le contrat de suivre l'ex-président américain et d'agir à titre de photographe officielle lors de la conférence qu'il prononcera mardi soir devant 6000 personnes. Organisée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, l'allocution aura lieu au Palais des congrès sous les coups de 17 h.

Comme l'ex-président américain est très expressif, elle est convaincue de produire des photos intéressantes. « On n'a pas eu l'occasion de faire une personne aussi célèbre et aussi charismatique souvent. Je pense que Barack Obama a beaucoup de succès parce qu'il est facile d'accès. Pour un photographe, c'est ce qui est le mieux! »

Pour elle, ce contrat est un beau cadeau de la vie. « C'est la cerise sur le sundae pour des photographes. C'est notre dada après toutes les heures de travail acharné que l'on fait, les rencontres clients, le booking, les soirs, les week-ends. Quand il arrive un événement comme celui-là, c'est génial! », s'exclame celle qui est présidente de l'Agence Photobanque et de Cosmos Image.

Une habituée des célébrités

La photographe est habituée de poser sa lentille sur des célébrités comme Céline Dion et Julie Snyder « Ce qui est différent cette fois, c'est la sécurité. Je pense que lorsque je vais avoir mon appareil dans les mains, ça va être comme d'habitude. On va probablement le réaliser après. On va regarder les photos et se dire "wow!", on a fait ça! »

Assurément, ces moments passés à photographier celui qui a dirigé les États-Unis pendant huit ans resteront gravés dans la mémoire d'Annie Paquin longtemps même s'il serait surprenant qu'elle puisse s'entretenir personnellement avec lui. « À part pour lui dire de se placer là et de sourire! Je suis là pour capter l'émotion par pour faire une entrevue avec lui! », rigole la Sherbrookoise.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Estrie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Estrie.