•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

30 ans de fierté gaie à Winnipeg

Radio-Canada

Des milliers de drapeaux arc-en-ciel ont envahi les rues de Winnipeg dimanche pour le défilé de la fierté LGBT. Cet événement célébrait cette année son 30e anniversaire.

Les participants se sont d’abord rassemblés au palais législatif dimanche matin, puis le cortège s’est mis en marche sur le boulevard Memorial, jusqu’à la Fourche.

La première marche annuelle de la fierté gaie de Winnipeg a eu lieu le 2 août 1987.

Premier défilé pour un réfugié

Si certains Winnipégois célèbrent leur fierté chaque année depuis 30 ans, pour d’autres comme Seidu Mohammed, le défilé de dimanche était une première expérience. Originaire du Ghana, le jeune homme de 24 ans est arrivé au Manitoba comme réfugié le 24 décembre dernier. Il a fui son pays car en raison de sa bisexualité, il craignait pour sa vie, et a failli mourir de froid en traversant la frontière américano-canadienne.

Seidu Mohammed dit être heureux de pouvoir maintenant prendre part aux festivités de la fierté dans sa ville d’adoption. « Je suis chez moi maintenant, je suis chez moi avec ma famille », se réjouit-il.

« C'est si beau. C'est une belle chose qu'ils fassent ça pour tout le monde », ajoute-t-il.

Originaire du Ghana, Seidu Mohammed est arrivé au Manitoba comme réfugié en décembre dernier. Il prend part à son tout premier défilé de la fierté.Originaire du Ghana, Seidu Mohammed est arrivé au Manitoba comme réfugié en décembre dernier. Il prend part à son tout premier défilé de la fierté. Photo : Radio-Canada / Austin Grabish/CBC

Rappel historique

Pour ce 30e anniversaire, le Musée canadien pour les droits de la personne organisait aussi, samedi et dimanche, des tournées spéciales axées sur les droits des personnes de diverses orientations sexuelles et identités de genre.

« On voulait vraiment présenter les histoires de la communauté, on a quelques-unes de ces histoires ici dans le musée. On parle aussi des autochtones et leur point de vue sur l’orientation sexuelle et les identités de genre. Et comment les choses ont vraiment changé au cours des années, comment on a essayé d’avoir plus de droits au Canada en particulier », explique Olivia Bechard, conceptrice de programmes d'interprétations au musée.

 

Les festivités de la fierté se poursuivaient tout l'après-midi dimanche.

Manitoba

Société