•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des couvertures pour revivre l'histoire des peuples autochtones

Une centaine de personnes ont participé à un exercice des couvertures devant l'Assemblée législative de l'Alberta, dans le cadre de la Semaine de la réconciliation à Edmonton.

Une centaine de personnes ont participé à un exercice des couvertures devant l'Assemblée législative de l'Alberta, dans le cadre de la Semaine de la réconciliation à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Gaetan Lamarre

Radio-Canada

Plus d'une centaine de personnes ont participé à un événement d'apprentissage interactif sur la réconciliation et l'histoire des peuples autochtones samedi, devant l'Assemblée législative de l'Alberta à Edmonton.

Cette activité, appelée « exercice des couvertures », était organisée par le groupe RISE (Reconciliation in Solidarity Edmonton) en clôture de la Semaine de réconciliation autochtone d’Edmonton.

L’objectif est d’enseigner l'histoire des droits des autochtones qui n'est pas, ou peu, enseignée dans les écoles. Les participants ont revécu plus de 500 ans d’histoire pendant près d’une heure et demie.

« On voulait se réapproprier l’espace sur le terrain de l’Assemblée législative et parler d’histoire et de territoire d’un point de vue autochtone », explique Miranda Jimmy, l’une des organisatrices.

Un élément de cette activité, notamment, est de faire comprendre le sentiment de privation du territoire et de la réalité des réserves autochtones. Les participants se tiennent sur des couvertures qui au fur et à mesure de l’exercice, disparaissent, jusqu’à ce qu’ils ne restent que sur un étroit morceau de tissu.

Des participants sur des couvertures : un des objectifs de cet exercice est de faire comprendre le sentiment de privation du territoire.

Un des objectifs de l'exercice des couvertures est de faire comprendre le sentiment de privation du territoire.

Photo : Radio-Canada

« C'est un exercice vraiment important parce que c'est le genre de chose que tout le monde de partout sur la planète devrait faire, spécialement si tu vis au Canada, dit Joshua Moran, un participant métis.

« C'est vraiment une façon innovatrice d'apprendre l'histoire de ma famille et de millions d'autres familles », poursuit-il.

L’exercice, qui est fait par différents groupes à travers le Canada, a d’abord été développé en réponse au rapport de la Commission royale sur les peuples autochtones de 1996, qui a constaté que l'éducation sur l'histoire autochtone canadienne était l'une des étapes clés de la réconciliation.

 

Alberta

Autochtones