•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pagayer pour l’environnement

Une trentaine de kayakiste dans la rivière

Les kayakistes sont prêts pour le départ.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une soixantaine de canoteurs et de kayakistes ont mis leur embarcation à l'eau, samedi, sur la rivière Matapédia à Amqui. Les participants ont pagayé pour exprimer leur opposition, entre autres, au projet de transport de pétrole par train Chaleur Terminals.

La fondation Coule pas chez nous avait invité les citoyens à cette mobilisation qui se veut aussi le lancement de leur campagne estivale de sensibilisation.

Le choix de cette activité n'était pas anodin pour les organisateurs. Selon la coordonnatrice de la fondation Coule pas chez nous, Anne-Céline Guyon, l'industrie pétrolière pourrait nuire à d'autres industries comme celle du récréotourisme.

« C'est une belle traversée en canot-kayak pour dire : s'il se passe de quoi, ce sont des secteurs récréotouristiques en entier qui peuvent être en danger à travers ce type de projet », explique-t-elle.

Des citoyens conscientisés

Les participants avaient également leurs raisons de participer à cet événement.

« Pour moi, c'est juste de montrer que c'est plus important d'avoir des cours d'eau comme ça que d'exploiter le pétrole », exprime un citoyen. « C'est un non-sens d'aller jouer avec des produits polluants aussi près de ces beautés naturelles là », rajoute un participant.

Moi je travaille sur les rivières à saumons puis si y'arrive un déversement, yen aura plus de saumon.

Un citoyen

La coordonnatrice affirme que les citoyens sont de plus en plus favorables à une transition énergétique. « Ce qu’on constate très clairement c’est que plus les gens sont informés, plus ils s’opposent à ces projets-là », explique Anne-Céline Guyon. « Je pense que maintenant […] une grande partie de la population au Québec a conscience que les énergies fossiles en général sont à laisser dans le sol et qu’au Québec, on est capable de faire les choses autrement. C’est juste une question de volonté politique. »

Les kayakistes se préparent à descendre la rivière Matapédia.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les kayakistes se préparent à descendre la rivière Matapédia.

Photo : Radio-Canada

Chaleur Terminals retient l'attention

Dans la vallée de la Matapédia, c'est le projet de Chaleur Terminals de transport de pétrole par train qui retient l'attention depuis deux ans. Le coordonnateur adjoint de Coule pas chez nous, Martin Poirier, souhaite que les impacts environnementaux de ce projet soient évalués par respect aux communautés locales.

L'avenir du projet semble toutefois incertain. Le mois dernier, Radio-Canada dévoilait que la compagnie était toujours à la recherche de clients. Aucune entente commerciale n'avait encore été signée.

Avec les informations de Léa Beauchesne

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Environnement