•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Nos pionniers en protection de l’environnement

L'auteure franco-ontarienne Véronique Sylvain accumule les prix pour son recueil de poésie « Premier Quart ».

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En cette Journée mondiale de l'environnement (Nouvelle fenêtre), place aux réflexions de pionniers de l'écologie et du développement durable. De nos archives, voici des entrevues en profondeur avec quelques grands penseurs des dernières décennies : Pierre Dansereau, René Dumont et David Suzuki. Laure Waridel, qui reprend ce flambeau, complète le tableau.

Pierre Dansereau est considéré comme un pionnier de l’écologie à l’échelle mondiale. Le « père de l’écologie moderne » était non seulement une sommité scientifique, mais il a contribué à sensibiliser l’opinion publique à la crise environnementale. Ce Québécois a connu une brillante carrière de biologiste et de botaniste aux États-Unis et au Québec. C’est d’ailleurs alors qu’il travaille à New York que la métropole lui inspire l’écologie humaine, soit l’étude de la ville comme s’il s’agissait d’un écosystème naturel.

Nous avons beaucoup à apprendre en nous penchant sur les plantes qui ont résolu un certain nombre de problèmes et sur les animaux qui en ont résolu d’autres.

Une citation de : Pierre Dansereau

Dans cette entrevue tirée de l’émission Femme d’aujourd’hui du 25 septembre 1969, Pierre Dansereau poursuit sa carrière comme professeur d’écologie à la Faculté d’aménagement de l’Université de Montréal. Il partage sa définition de l’écologie et souligne son importance dans l’étude de l’adaptation des organismes vivants sur notre planète. Il souligne à l’intervieweuse France Labbé les changements défavorables sur le milieu dont l’humain est la cause.

À lire aussi :

René Dumont a pour sa part été surnommé « le père spirituel du développement durable ». D’approche plus radicale, l’agronome français a combattu pour une meilleure compréhension de la terre et des hommes qui l’habitent.

Nous sommes chacun de nous responsable du sort de l’humanité tout entière. Le jour où chacun de nous comprendra qu’il est responsable du sort de l’humanité tout entière, il prendra part à la bataille pour la survie de l’humanité qui est aussi la survie de toute forme de vie sur la Terre, parce qu’il n’y a pas que les hommes qui sont sur la Terre.

Une citation de : René Dumont

Entrevue à Convergence, 2 décembre 1990

L’émission Convergence du 2 décembre 1990 lui est consacrée. De sa résidence en Estrie, Dumont partage ses inquiétudes sur la surpopulation et l’effet catastrophique des activités de l’humain sur l’avenir écologique de la planète. Il se permet de nombreuses mises en garde.

À partir de maintenant, toute personne achetant une voiture dépassant cette consommation [d’essence] est un criminel puisqu’il détruit les climats du monde et qu’il y a des gens qui meurent de faim à cause de lui.

Une citation de : René Dumont

Dans cette entrevue de fond avec la journaliste Hélène Roy, il développe sur son principal cheval de bataille : l’injustice reliée aux disparités entre les riches et les pauvres, entre le Nord et le Sud, entre pays développés et pays sous-développés.

Entrevue à Second Regard, 29 novembre 2015

Le généticien David Suzuki est sans doute l’environnementaliste canadien le plus connu d’un océan à l’autre. L’émission The Nature of Things qu’il anime sur les ondes de la CBC depuis 1979, a permis de mieux faire connaître les idées de ce militant de longue date.

Dans cette entrevue à l’émission Second Regard du 29 novembre 2015, Suzuki prône l’action et refuse la démission devant la dégradation de l’environnement.

Nous sommes en train de modifier les propriétés chimiques, physiques et biologiques de la planète […] les scientifiques qualifient notre époque d’Anthropocène. C’est la période où c’est l’être humain qui a le plus d’influence sur les écosystèmes terrestres. Malheureusement, on n’en sait pas assez pour faire les choses correctement.

Une citation de : David Suzuki (traduction)

À l’aube de ses 80 ans, il confie à l’animateur Alain Crevier ses préoccupations et ses réflexions.

[…] on veut toujours que la nature réponde à toutes nos exigences, mais en fait c’est à nous à nous adapter à cette nature qui nous permet de vivre.

Une citation de : David Suzuki (traduction)

Finalement, nous vous proposons une entrevue avec la sociologue Laure Waridel qui a repris ses dernières années le flambeau de la pensée environnementaliste et de l’économie verte. La jeune Québécoise est d’ailleurs déjà considérée comme pionnière du commerce équitable et de la consommation responsable au Québec.

Entrevue à Second Regard, 6 décembre 2015

Dans cette entrevue à l’émission Second Regard du 6 décembre 2015, Laure Waridel commente l’encyclique environnementaliste Laudato Si du pape François. Elle se réjouit que le pape amène la question de l’écologie et de l’environnement sur le terrain de la morale et de l’éthique.

Il était temps d’amener la dimension morale dans le débat environnemental.

Une citation de : Laure Waridel

À partir d’extraits de cette encyclique du pape François, l’écosociologue explique les changements de comportements et de valeurs qu’elle prône pour sauver notre monde et combattre les inégalités entre les populations.

On dit que changer de paradigme c’est utopique, mais c’est plutôt de ne pas vouloir changer et de croire qu’on va pouvoir continuer dans le modèle actuel qui l’est.

Une citation de : Laure Waridel

Laure Waridel est à présent la directrice générale du Centre interuniversitaire de recherche sur l’opérationnalisation du développement durable, le CIRODD.

Elle fait partie de la nouvelle génération de militants d’ici. Notre portrait de cette nouvelle génération est bien sûr incomplet, tout comme celui des pionniers du dernier siècle.

Selon vous, quelles seraient les figures marquantes du mouvement environnementaliste qui pourraient compléter ce portrait?

Encore plus de nos archives  

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !