•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ghanéenne retrouvée morte à la frontière rendait visite à sa nouvelle petite-fille

Portrait d'une Ghanéenne dans la cinquantaine qui porte un habit africain

Mavis Otuteye est morte en tentant de traverser illégalement la frontière à pied.

Photo : (Facebook / Mavis Otuteye)

Radio-Canada

Une femme ghanéenne retrouvée morte à proximité de la section manitobaine de la frontière canado-américaine était en route pour voir sa petite-fille nouveau-née, à Toronto, a appris CBC News.

Mavis Otuteye vivait aux États-Unis avec un visa périmé quand elle a été portée disparue la semaine dernière.

Des agents des services frontaliers de Pembina, dans l’État du Minnesota, ont retrouvé le corps de Mme Otuteye vendredi dans un fossé d’environ 5 mètres de profondeur, à peine à 800 mètres de la frontière du Manitoba.

Plusieurs questions sur la manière dont la Ghanéenne s’est retrouvée dans le champ agricole persistent. Augustina Otuteye, une nièce de la défunte qui vit aux États-Unis, avance notamment que sa tante avait des problèmes de dos et ne pouvait marcher sur de longues distances.

Un fossé en bord de route avec un peu d'eauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ce fossé se situe au Minnesota, à moins de 1 kilomètre de la frontière du Manitoba

Photo : Radio-Canada / Gary Solilak

Une menace d’expulsion

Un agent des affaires publiques du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis, Kris Grogan, indique que Mme Otuteye était venue aux États-Unis grâce à un visa de touriste qui a expiré en 2006.

Si on l’avait rencontrée, elle aurait été arrêtée et elle aurait fait l’objet d’un renvoi [vers son pays natal].

Kris Grogan, Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis

La famille de Mavis Otuteye cherche toujours des réponses relatives aux circonstances de sa mort. Le bureau du shérif du comté de Kittson ainsi que le bureau d’arrestation criminelle du Minnesota rapportent que leurs enquêtes sont toujours en cours.

Une autopsie préliminaire a révèlé que la mort de la femme serait attribuable à une hypothermie, mais une autopsie finale doit confirmer cette constatation.

Avec des informations de Karen Pauls et Austin Grabish (CBC News)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Nouveaux arrivants