•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef du NPD est certain qu'aucun de ses députés n'ira dans le camp libéral

Le chef du Nouveau Parti démocratique, John Horgan, à gauche, et celui du Parti vert, Andrew Weaver, à droite, marchent dehors avec des documents dans leurs mains.
Le chef du Nouveau Parti démocratique, John Horgan, à gauche, et celui du Parti vert, Andrew Weaver, à droite, déposent les documents de leur alliance politique à la lieutenant gouverneure de la Colombie-Britannique. Photo: Radio-Canada / Nahila Bendali

Le chef du Nouveau Parti démocratique de la Colombie-Britannique (NPD), John Horgan, est convaincu que les députés de son parti seront loyaux et qu'aucun d'entre eux ne quittera le NPD pour rallier le camp des libéraux.

« Non, cela ne m'inquiète pas du tout », dit-il au sujet de cette possibilité.

Si les libéraux réussissent à convaincre un député vert ou du NPD de les rejoindre, ils formeraient un gouvernement majoritaire. Les députés du Parti vert de la province ont aussi dit qu’ils ne prévoyaient pas de changer d’allégeance.

Les libéraux ont promis un retour en Chambre en juin et présenteront un discours du Trône afin de voir s’ils peuvent remporter un vote de confiance.

Mardi, le chef du Parti vert, Andrew Weaver, et celui du NPD ont déposé les signatures des 44 députés de leurs deux partis qui indiquent leur intention de travailler ensemble à défaire le gouvernement libéral.

La lieutenante-gouverneure de la province, Judith Guichon, ne peut négocier qu’avec un seul chef d’un parti politique à la fois et elle travaille en ce moment avec Christy Clark. Elle affirme que la chef du Parti libéral a le droit de tenter d'obtenir la confiance des députés.

Selon les informations de Richard Zussman, CBC News

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale