•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des passagers ont refusé de quitter le dernier autobus en service de la STC

Un autobus de la STC

Des passagers ont refusé de quitter le dernier autobus de la STC qui est arrrivé à Saskatoon le 31 mai en soirée.

Photo : CBC / Guy Quenneville

Radio-Canada

Six personnes qui ont refusé de quitter le dernier autobus en service de la Compagnie de transport de la Saskatchewan (STC) à Saskatoon mercredi soir ont été arrêtées et puis relâchées par la police. Ces usagers faisaient le trajet Regina-Saskatoon.

Par voie de communiqué, les autorités disent avoir négocié avec les manifestants jusqu'à 1 h 15, moment où des agents sont entrés dans l'autobus et ont retiré les récalcitrants.

Les manifestants incluaient une femme de 32 ans, deux hommes de 37 ans et un troisième de 23 ans, tous résidents de Saskatoon ainsi qu'une femme de 54 ans et un homme de 33 ans, tous les deux de Regina. Personne n'a été blessé.

De nombreuses manifestations ont eu lieu mercredi, dont un grand rassemblement au restaurant Robin's situé à l'intérieur du terminal de la STC à Saskatoon. Des personnes ont interprété une version spéciale de la fameuse chanson de Woody Guthrie, This Land Is Your Land.

 

Quand le bus est arrivé de Regina vers 20 h 30, certains manifestants ont donné des fleurs aux passagers qui quittaient le terminal.

 

Un peu plus tard, Jack Hicks, est monté dans l'autobus pour faire une déclaration et démontrer son soutien aux passagers résistants.

De nombreux manifestants se sont rassemblés à l'intérieur du terminal de la STC à Saskatoon le 31 mai 2017.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

De nombreux manifestants se sont rassemblés à l'intérieur du terminal de la STC à Saskatoon le 31 mai 2017.

Photo : CBC / Guy Quenneville

Plusieurs agents du Service de police de Saskatoon sont arrivés un peu avant 21 h, mais même après plusieurs discussions avec les manifestants, ceux-ci n'ont pas bronché.

Un budget qui heurte directement les gens

Un homme s'identifiant sous le nom de Buck, a indiqué que la seule chose qui le ferait quitter le véhicule serait que « Brad Wall admette que son budget fait mal aux plus vulnérables de la province ».

Les gens sur le bus voulaient envoyer un message clair. Ils voulaient poser un geste bruyant et exprimer clairement leur opposition.

Jack Hicks, manifestant

Depuis jeudi, plus aucun transport de passagers n'est effectué par la STC.

Avec les informations de Guy Quenneville, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Société