•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les visages multiples de la maltraitance envers les tout-petits

Maltraitance

Enfant victime de maltraitance (archives)

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une étude de l'Observatoire des tout-petits révèle qu'il y a chaque jour 20 nouveaux cas de maltraitance d'enfants âgés de 0 à 5 ans au Québec.

Un texte d’Evelyne Côté

L’organisme, créé par la Fondation Lucie et André Chagnon, précise que le taux de signalements jugés fondés par le Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) a augmenté de 27 % depuis sept ans.

L’Observatoire définit la maltraitance à l’égard des enfants comme toute forme de négligence ou d’agressions qui peuvent avoir des conséquences sur la sécurité, le développement et l’intégrité physique ou psychologique.

En 2015-2016, 7700 signalements concernant les enfants de 0 à 5 ans ont été jugés fondés par les directeurs de la protection de la jeunesse.

« La maltraitance d’aujourd’hui, elle a un visage qui est plus chronique qu’avant. »

— Une citation de  Sonia Hélie, chercheuse

Selon Sonia Hélie, qui est chercheuse à l’Institut universitaire sur les jeunes en difficulté au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal et qui a réalisé cette étude, un enfant est exposé aujourd'hui à des incidents répétés de maltraitance avant que la situation ne soit signalée à la DPJ, si elle compare la même situation il y a dix ans.

Sonia Hélie précise que la maltraitance a plusieurs visages. Elle identifie certains facteurs de risque :

  • Les conditions socio-économiques de la famille;
  • Le stress associé au rôle parental;
  • La consommation abusive d’alcool;
  • Les troubles mentaux des parents.
Dessin d'un jeune en foyer d'accueil (archives)Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dessin d'un jeune en foyer d'accueil (archives)

Photo : Sandra Gagnon

L’environnement des enfants dans l’Est du Québec

D’après l’Observatoire des tout-petits, les enfants âgés de 0 à 5 ans représentent 5,5 % de la population totale du Bas-Saint-Laurent ,4,7 % de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et 6,5 % de la Côte-Nord.

Au Bas-Saint-Laurent, 52,7 % des tout-petits vivent en milieu rural. Cette proportion atteint 59,4 % sur la Côte-Nord et 94,3 % en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Les conditions de vie des enfants âgés de 0 à 5 ans varient d’une région à une autre. Au Bas-Saint-Laurent, 7,1 % des tout-petits vivent dans une famille à faible revenu. Cette proportion s’établit à 13,3 % en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et 17,8 % sur la Côte-Nord.

« L'affaire de tous »

Sonia Hélie rappelle que les professionnels ont l’obligation de signaler toutes les situations qui les amènent à penser qu’un enfant est victime de maltraitance.

Elle encourage tout citoyen à venir offrir de l’aide à un proche ou un voisin, qui crie par exemple à son enfant. « C’est pour ça qu’on dit que c’est l’affaire de tous », conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !