•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Domtar et l’Ontario à couteaux tirés sur la contamination au mercure à Grassy Narrows

Un panneau qui avise les résidents que la rivière Wabigoon est contaminée au mercure.

Un panneau qui avise les résidents que la rivière Wabigoon est contaminée au mercure.

Photo : Radio-Canada / Jody Porter CBC

Radio-Canada

La province a l'intention d'ordonner à la papetière Domtar de mener des tests pour déterminer si c'est son usine de Dryden, dans le Nord-ouest de l'Ontario, qui est responsable de la présence de mercure dans la rivière Wabigoon.

Le ministère de l’Environnement et des Changements climatiques a annoncé cette semaine qu’un ordre sous la Loi de la protection de l’environnement est publié dans le Registre environnemental pour fins de consultation publique et de commentaires, jusqu’au 28 juin 2017.

Il n’en fallait pas plus pour que Domtar réplique en disant qu’elle commencera des procédures légales pour empêcher cet ordre.

Domtar a acheté l’usine de Dryden en 2007 et soutient n’avoir jamais utiliser de mercure à cet endroit.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Domtar a acheté l’usine de Dryden en 2007 et soutient n’avoir jamais utiliser de mercure à cet endroit.

Photo : Radio-Canada / Louis-Philippe Leblanc

Dans un communiqué, l’entreprise déclare que la province tente de transférer ses responsabilités dans le dossier de contamination au mercure associé à la Première Nation Grassy Narrows.

Domtar indique qu’elle entend faire casser l’ordre et forcer le gouvernement de l’Ontario d’honorer sa promesse de remédier au problème qui a rendu malade les résidents de la Première Nation Grassy Narrows.

Contamination historique

L’usine Reed Paper dans les années 60 et 70 a déversé une importante quantité de mercure dans la rivière Wabigoon, contaminant la source de nourriture des communautés autochtones avoisinantes.

Toutefois, une récente étude scientifique a révélé que du mercure s’écoulait toujours dans le cours d’eau et qu’il provient d’une source non identifiée et encore active.

Glen Murray est le ministre ontarien de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre ontarien des Transports, Glenn Murray, sur les ondes de la CBC jeudi matin

Photo : CBC

« Et c’est pour cette raison que mon ministère a fait demande d’examen et de consultation dans le registre environnemental », a dit le ministre Glen Murray.

Si la deuxième source de mercure provient du site exploité par Domtar, celle-ci serait responsable du nettoyage, a expliqué M. Murray.

Domtar a acheté l’usine en 2007 et soutient n’avoir jamais utiliser de mercure à cet endroit.

Le ministre Murray rétorque que l’entreprise est propriétaire du terrain et qu’elle est donc responsable de toute fuite qui proviendrait de ses installations.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Autochtones