•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une crise du logement est toujours en cours en Abitibi-Témiscamingue

La Maison Martin-Bradley, de Rouyn-Noranda, regroupe 25 unités de logement destinées à des personnes aux prises avec un problème de santé mentale.

La Maison Martin-Bradley, de Rouyn-Noranda, regroupe 25 unités de logement destinées à des personnes aux prises avec un problème de santé mentale.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent-Bouchard

Radio-Canada

L'Abitibi-Témiscamingue est toujours en crise du logement. C'est le constat que fait le Réseau québécois des OSBL d'habitation qui est en Abitibi-Témiscamingue pour deux journées de formation et d'échange auprès de ses membres.

« En Abitibi-Témiscamingue, il y a une vraie crise du logement. Les coûts de construction sont vraiment plus élevés qu'ailleurs au Québec. Aucune habitation a loyer modique n'a été construite entre 2010 et 2015. Les taux d'inoccupation sont très bas. Il y a une très faible part du total du parc de logement locatif qui est du logement social. On manque de logement social en Abitibi-Témiscamingue », affirme la chargée de communications au Réseau québécois des OSBL d'habitation, Juliette Radepont.

L'un des objectifs de la présence du réseau est aussi d'expliquer les impacts des budgets provincial et fédéral sur la crise du logement dans la région. Des budgets qui pourraient être positifs l'Abitibi-Témiscamingue.

« Le budget fédéral a annoncé de bonnes nouvelles puisqu'on parle de plus de 11 milliards de dollars investis sur 11 ans en habitation sociale, mais on attend quand même la concrétisation de ce budget dans la Stratégie canadienne sur le logement qui viendra d'ici la fin de l'année 2017. Pour le provincial, on a un retour à 3000 nouveaux logements sociaux de construit par année, ce qui compense la réduction qu'il y a eu ces deux dernières années », observe Juliette Radepont.

Selon elle, c'est le signal que les gens qui s'étaient mobilisés dans le cadre de la tournée de consultations publiques de la Société d'Habitation du Québec, tenue l'an dernier, ont été entendus par Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Habitat