•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Christy Clark compte se battre pour rester première ministre

Photo de Christy Clark, première ministre de la Colombie-Britannique

Christy Clark, première ministre de la Colombie-Britannique

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, a annoncé mardi son intention de demeurer première ministre malgré l'annonce d'une alliance entre le Nouveau Parti démocratique (NPD) et le Parti vert pour former un gouvernement minoritaire.

Pour Christy Clark, il n'est pas question d’abandonner la compétition sans se battre. Dans une conférence de presse d’à peine quelques minutes, la première ministre britanno-colombienne a annoncé son intention de ne pas démissionner et s’en remet à l’Assemblée législative, qui siègera dans les prochains jours.

« Il est de notre devoir de rencontrer la Chambre et de tester sa confiance envers nous. C’est ce que dit la convention constitutionnelle et c’est ce que j’ai l’intention de faire d’ici la fin juin », a-t-elle déclaré.

Dans le cas où elle échouerait au vote de confiance, Christy Clark se dit prête à devenir la leader de l’opposition.

Elle a précisé, en outre, qu’elle ne demandera pas à la lieutenante-gouverneure, Judith Guichon, de déclencher de nouvelles élections.

Détails sur l'accord NDP-verts

Une vingtaine de minutes après son allocution, c'était au tour du chef du NPD, John Horgan, et de celui des verts, Andrew Weaver, de capter l'attention médiatique en révélant les détails de leur accord en vue de former un gouvernement minoritaire néo-démocrate. Le document fait notamment état d'une réforme électorale et d'une interdiction des dons politiques provenant des entreprises et des syndicats.

Il est également question d'environnement et de faire cesser le projet Trans Mountain de Kinder Morgan ou encore d'augmenter la taxe carbone qui est restée inchangée depuis l'arrivée au pouvoir de Christy Clark en 2011.

Le Parti libéral de Christy Clark a obtenu 43 sièges lors du scrutin du 9 mai, les néo-démocrates, 41, et les verts, 3.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !