•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les dons politiques et l’arrêt de Kinder Morgan au coeur de l’accord NPD-verts

Le leader du Parti vert Andrew Weaver (gauche) et son homologue néo-démocrate John Horgan (droite)
Le leader du Parti vert Andrew Weaver (gauche) et son homologue néo-démocrate John Horgan (droite) Photo: Reuters / Kevin Light
Radio-Canada

Au lendemain de l'annonce de leur alliance, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), John Horgan, et celui du Parti vert, Andrew Weaver, ont dévoilé les détails de leur accord et les grands chantiers qu'ils comptent lancer ensemble, en cas de gouvernement minoritaire du NPD en Colombie-Britannique.

Les deux hommes, qui ont ratifié le document mardi après avoir reçu l’approbation de leurs partis respectifs, soutiennent que l’accord permettra de constituer un gouvernement minoritaire stable pour les quatre années à venir, jusqu’aux prochaines élections provinciales.

« Je suis très fier de me tenir aujourd’hui aux côtés de John Horgan et de nos caucus pour montrer comment deux partis distincts peuvent unir leurs forces pour le bien de tous », a déclaré Andrew Weaver, faisant écho aux propos similaires de John Horgan qui a, pour sa part, souligné « un accord historique ».

Les deux partis doivent désormais demander à la lieutenante-gouverneure l'autorisation de former le prochain gouvernement. Il s’agirait du premier gouvernement minoritaire en Colombie-Britannique depuis 1952.

Gros sous, pipelines, taxe carbone

Long d’une dizaine de pages, l’accord détaille comment le NPD et les verts prévoient d’interdire les dons politiques provenant des entreprises et des syndicats, ce qui était l’un des points saillants du programme d’Andrew Weaver. Ils planifient également de mettre en place un référendum en 2018 sur la réforme électorale.

Sur le plan environnemental, les deux hommes se sont accordés pour faire cesser le projet d'expansion de 7,4 milliards du pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan, déjà approuvé par Ottawa et le gouvernement Clark.

« Il s’agirait d’employer immédiatement tous les outils disponibles pour arrêter le projet, l’augmentation du trafic de pétroliers au large de nos côtes et le transport de pétrole brut dans notre province », peut-on lire dans l’accord.

Le mégabarrage controversé du site C serait, quant à lui, réévalué indépendamment, tandis que la taxe carbone serait augmentée de 5 $ par tonne au 1er avril 2018.

Par ailleurs, une commission serait aussi nommée en vue de l’élimination des primes d’assurance maladie avant les élections de 2021.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), John Horgan, et le chef du Parti vert, Andrew Weaver, signent l'entente officielle pour former un gouvernement minoritaire en Colombie-Britannique le mardi 30 mai.Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), John Horgan, et le chef du Parti vert, Andrew Weaver, signent l'entente officielle pour former un gouvernement minoritaire en Colombie-Britannique le mardi 30 mai. Photo : Radio-Canada / SIMON CHARLAND-FAUCHER

Vote de confiance en juin

Pour que l’accord entre vigueur, il faut d’abord que la première ministre Christy Clark démissionne ou que les libéraux soient défaits lors d’un vote de confiance à l’Assemblée législative.

Ce scrutin aura lieu dans le courant du mois du juin, a annoncé également mardi Christy Clark qui ne compte pas démissionner pour le moment.

Lors des élections provinciales le 9 mai, les Britanno-Colombiens ont élu 43 députés libéraux, 41 néo-démocrates et 3 verts. Pour obtenir une majorité, un parti aurait dû faire élire 44 députés à l'Assemblée législative.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale