•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Penser les habitations du Nord québécois

Colloque Habiter le nord québécois
Colloque Habiter le nord québécois Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le troisième colloque Habiter le Nord québécois a débuté mardi dans la communauté innue de Uashat-Maliotenam, près de Sept-Îles. Une délégation de 40 spécialistes et étudiants participe à ce projet interdisciplinaire et interculturel qui met en vedette le savoir des Innus et des Inuits.

Geneviève Vachon est professeure à l'école nationale d'architecture à l'Université Laval. Selon elle, cet événement permettra de stimuler la réflexion en matière d’habitation.

« Comment mettre en valeur les savoirs autochtones, l'ingéniosité autochtone en matière de constructions puis d'habitats? Je pense que ça va être notre marque de commerce », dit-elle. « Ça va être notre originalité et après ça, comment rêver avec eux, ensemble, à des visions d'ensemble porteuses d'avenir. Pas juste identifier les challenges, les problèmes et les défis. »

Les chercheurs, anthropologues et architectes du colloque collaborent avec les communautés innues et leurs organisations pour se questionner sur de meilleures manières de faire des habitats adaptés aux besoins de ces communautés. Lors de leur séjour à Uashat-Maliotenam, les participants travailleront au développement, par exemple, d’une maison des familles.

« On construit au Nunavik comme on construit dans le sud, avec les mêmes matériaux, qu'on importe à grand prix. […] Mais cela dit, on construit encore en deux par quatre [...] Donc, on essaie de réfléchir si c'est assez inuit cette façon de faire », explique Geneviève Vachon.

Une Innue de Uashat-Maliotenam qui participe aux ateliers, Myriam Labbé, s'est rendue à Tangirsuk, au Nunavik, en mars dernier. Selon elle, les températures obligent à construire différemment.
« Ils font leur maison plus haut, ils ne peuvent pas faire un sous-sol, c'est ça la différence », explique-t-elle. 

Des spécialistes et des étudiants participent à ce colloque. Des spécialistes et des étudiants participent à ce colloque. Photo : Radio-Canada

Les deux colloques précédents avaient eu lieu à Québec ainsi qu’à Kuujjuaq.

Avec les informations de Louis Garneau

 

Côte-Nord

Autochtones