•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’importance du discours des parents pour réduire l’anxiété chez les élèves

Une classe dans une école primaire
Une classe dans une école primaire Photo: Radio-Canada

La psychologue et auteure des livres L'anxiété : la boite à outils et L'anxiété racontée aux enfants, Ariane Hébert, soutient que le discours des parents peut aider à réduire le stress des élèves à l'approche des examens.

Un texte de Laurence Royer

Selon la psychologue, pour réduire l’anxiété de performance, les parents doivent relativiser les enjeux d’un examen. « C’est ni plus ni moins qu’une évaluation qui va nous nous dire si tu as compris la matière. Ce n’est pas une évaluation du genre de personne que tu es ou de ce que tu es capable de faire dans la vie », dit-elle.

La psychologue ne néglige cependant pas l’importance de la préparation avant un examen. À son avis, les parents doivent aussi reconnaitre les efforts de l’enfant.

De plus, Ariane Hébert indique qu’il ne faut pas seulement souligner les réussites scolaires de l’enfant. « Ce qui va calmer le jeu, c’est de montrer à l’enfant que l’école, c’est une des sphères de sa vie, mais ce n’est pas la seule », soutient-elle.

La réussite scolaire ne représente pas l’ensemble de la personnalité d’un enfant. Selon la psychologue, il faut valoriser autant les réussites à la maison qu’à l’école.

Côte-Nord

Éducation