•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal veut quatre centres pour traiter les déchets de votre bac brun d'ici 2020

Bac brun servant à la collecte des résidus alimentaires à Montréal, en bordure d'une rue du Plateau-Mont-Royal.

Bac brun servant à la collecte des résidus alimentaires à Montréal.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Montréal lance des appels d'offres pour la construction de quatre centres de traitement de matières organiques dont l'ouverture est prévue en 2020.

Deux centres de compostage seront situés respectivement dans les arrondissements de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles et de Saint-Laurent, tandis qu’un centre de biométhanisation et un centre pilote de prétraitement seront construits à Montréal-Est.

Un autre centre de biométhanisation, qui ne fait pas encore l’objet d’un appel d’offres, serait mis en place d’ici 2024 dans l’arrondissement de LaSalle.

Centre de compostage de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles
Capacité de 29 000 tonnes/an
Mise en service en 2020

Centre de compostage de Saint-Laurent
Capacité de 50 000 tonnes/an
Mise en service en 2020

Centre de biométhanisation de Montréal-Est
Capacité de 60 000 tonnes/an
Mise en service en 2020

Centre pilote de prétraitement de Montréal-Est
Capacité de 25 000 tonnes/an
Mise en service en 2020

Centre de biométhanisation de LaSalle
Capacité de 60 000 tonnes/an
Mise en service en 2024

La Ville estime que la capacité de traitement de déchets organiques passera ainsi à 120 000 tonnes en 2020, puis à 160 000 tonnes en 2024.

Cela fait déjà près de cinq ans que Montréal évoque la construction de tels centres de traitement, même si les endroits ciblés ont pu changer. La Politique québécoise de gestion des matières résiduelles prévoit le recyclage de tous les déchets putrescibles d'ici 2020.

Le coût total du projet est évalué à 344 millions de dollars, dont 135,6 millions viendront des gouvernements fédéral et provincial.

Montréal souhaite étendre la collecte de déchets organiques à tous les immeubles de huit logements et moins, soit 537 000 logements, d’ici la fin de 2019.

Grand Montréal

Environnement