•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manchester : « Une large part du réseau terroriste démantelée », selon la police

Le niveau de menace terroriste est « critique » en Angleterre.

Photo : Reuters / Peter Nicholls

Radio-Canada

La majorité des membres du réseau terroriste impliqué dans l'attentat à la bombe du Manchester Arena ont été arrêtés, ont déclaré vendredi les autorités britanniques.

Bien que quelques arrestations soient encore à prévoir, « une large partie du réseau » est actuellement derrière les barreaux, selon le chef des forces antiterroristes britanniques, Mark Rowley.

Toujours d'après celui-ci, « d’immenses progrès » ont été réalisés depuis l'attentat-suicide commis par Salman Abedi, un jeune Britannique d'origine libyenne, lors d’un concert de la chanteuse Ariana Grande, lundi, qui a causé la mort de 22 personnes, dont de nombreux enfants.

Un nouveau bilan révélé vendredi fait état de 116 blessés. Parmi eux, 66 sont encore hospitalisés; 23 sont dans un état critique.

Jusqu’ici, 11 personnes ont été arrêtées au Royaume-Uni dans le cadre de cette enquête. Deux d'entre elles ont été relâchées depuis.

Mais l’enquête ne s’arrête pas là, prévient Mark Rowley. Il existe encore plusieurs pistes qui doivent être remontées dans cette triste affaire.

En Libye, par exemple, le père et le frère de Salman Abedi ont été arrêtés et interrogés à Tripoli par la Force de dissuasion libyenne. Selon la police, Salman Abedi aurait communiqué avec des membres de sa famille quelques heures avant l'attentat. Son frère aurait en outre avoué être membre du groupe armé État islamique.

Les enquêteurs examinent aussi des liens possibles entre le kamikaze et des islamistes radicaux à Manchester, ailleurs en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Âgé de 22 ans, Abedi était connu des forces de sécurité en raison de ses positions extrémistes.

La police londonienne a par ailleurs annoncé un renforcement des mesures de sécurité qui encadreront différents événements sportifs en fin de semaine, y compris la finale de la Coupe de soccer d'Angleterre, au stade Wembley. Des policiers supplémentaires seront notamment déployés dans la capitale. Un porte-parole de la police a demandé aux amateurs de se présenter plus tôt, en raison des contrôles auxquels ils seront soumis.

De son côté, la première ministre britannique, Theresa May, s'est rendue en Sicile vendredi pour participer au sommet du G7, dont les représentants ont exhorté les géants d'Internet à s'impliquer davantage pour éliminer les contenus extrémistes.

Avec les informations de Associated Press, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terrorisme

International