•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un partenariat entre l’Université de Saint-Boniface et Haïti porte ses fruits

La coupole de l'Université de Saint-Boniface, à Winnipeg

L'Université de Saint-Boniface

Photo : Christian Riou

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Université de Saint-Boniface (USB), le Centre de recherche et de formation en sciences de l'éducation et d'interventions psychologiques (CREFI) d'Haïti et des partenaires du secteur de l'éducation au Manitoba ont renouvelé l'entente Formation continue en leadership Haïti/Manitoba.

Cet accord de partenariat international d’une durée de cinq ans « a pour but d'encourager les échanges et la diffusion de connaissances entre les deux établissements universitaires », précise le recteur de l'USB, Gabor Csepregi par l'entremise d'un communiqué. L’entente réunit désormais neuf partenaires, dont cinq divisions scolaires et quatre associations professionnelles d'enseignement au Manitoba.

Pour Jules Rocque, professeur à la faculté d'éducation de l'USB et coordonnateur du projet Manitoba-Haïti, le renouvellement de cette entente assure une certaine pérennité au projet dont les retombées sont bénéfiques pour Haïti.

Le président du CREFI, Jean-Elie Larrieux, ajoute que ce geste marque « un nouveau départ vers la conquête d’objectifs plus ambitieux ». Selon le professeur haïtien, ces nouveaux objectifs ciblent les aspects théoriques, scientifiques, culturels et de régulation.

Quatre hommes debout à une table s'apprêtent à signer une entente. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'Université de Saint-Boniface a renouvelé son entente avec l'Institut universitaire des sciences de l'éducation d'Haïti.

Photo : Radio-Canada

Jules Rocque affirme qu’au cours des cinq dernières années l’USB a accueilli une vingtaine de stagiaires qui poursuivent des études supérieures au CREFI. « Chacune de ces personnes joue un rôle important en éducation à leur retour [en Haïti] . Ils deviennent responsables de secteurs, ils ont l’occasion de faire partager leurs connaissances, de témoigner de ce qu’ils ont observé dans les écoles au Manitoba », explique-t-il.

Ils appuient les enseignants pour ainsi favoriser une amélioration de la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage des jeunes à Haïti.

Une citation de : Jules Rocque, professeur à l'USB

Ces stagiaires « sont des agents de changement sur le terrain », soutiennent les deux professeurs, qui se disent fiers de faire partie de cette initiative qui dépasse, selon eux, la dimension professionnelle.

Jean-Elie Larrieux croit fermement que cette collaboration entre établissements universitaires et partenaires en éducation contribue au développement des ressources humaines dans son pays. « On ne peut reconstruire un pays sans des ressources humaines de qualité », relève-t-il.

Avec les informations de Trevor Lyons

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !