•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Les Vacheries des Nombrils » : retour aux sources pour Delaf et Dubuc

Les deux créateurs de la série les Nombrils, Maryse Dubuc et Marc Delafontaine en train de dessiner une dédicace

Les deux créateurs de la série les Nombrils, Maryse Dubuc et Marc Delafontaine

Photo : Radio-Canada / ICI Estrie/ Anik Moulin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les bédéistes derrière la bande dessinée Les Nombrils, Marc Delafontaine et Maryse Dubuc, lancent le tout premier tome de leur série parallèle, Les Vacheries des Nombrils. Cette « belle récréation » permet aux deux auteurs de prendre une pause pour réfléchir à la conclusion de leur série.

Les deux Estriens reviennent à l'ADN même de la série pour adolescents lancée il y a plus de dix ans.

« C'est comme revenir au niveau cinq dans un jeu vidéo alors qu'on est rendu au niveau 72 », explique le dessinateur Marc Delafontaine. Au lieu de développer une intrigue qui s'étire dans un tome complet, les créateurs sont revenus au principe « des gags en une page ».

C'est comme si c'était de tous petits blocs de puzzle plutôt que d'être le casse-tête au complet comme un album. Ce sont des petits éléments comme une boîte de chocolat : on peut en prendre un à la fois.

Une citation de : Maryse Dubuc, coauteure de la série Les Nombrils
Un extrait de la bande dessinée les Vacheries de Nombrils Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un extrait de la bande dessinée les Vacheries de Nombrils

Photo : Radio-Canada

Les auteurs ont profité de cet album parallèle pour revisiter certains personnages délaissés dans la série originale. Ils expliquent le fondement de la relation qui unit leurs trois adolescentes : Karine, Jenny et Vicki.

« À certains moment, c'est presque un behind the scenes. Le gag qu'on a déjà lu dans le tome un, on explique ce qui s'est passé avant ou après, pourquoi c'est arrivé. Ça donne une autre dimension à ce qui a été lu », révèle Maryse Dubuc.

Une pause bien méritée

Sept albums plus tard, les créateurs amorcent le dernier droit de la série Les Nombrils. Maryse Dubuc et Marc Delafontaine pensent déjà à la fin des aventures de leur trois héroïnes.

Il va y avoir une vraie fin, un vrai dénouement. On réfléchit les prochains albums, on ne réfléchit pas qu'au tome huit, mais on pense déjà au huit, au neuf, au dix et on place déjà les éléments de puzzle.

Une citation de : Maryse Dubuc
Les deux créateurs de la série les Nombrils, Marc Delafontaine et Maryse Dubuc se tiennent devant une pancarte de leur nouvelle série les Vacheries des NombrilsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les deux créateurs de la série parallèle les Vacheries des Nombrils, Marc Delafontaine et Maryse Dubuc

Photo : Radio-Canada / ICI Estrie/ Anik Moulin

Les Estriens ont pu compter sur le soutien de leur maison d'édition dans le lancement de la nouvelle série.

« C'est le plus gros tirage pour un tome un des éditions Dupuis. Ils n'ont jamais autant cru à une nouvelle série que celle-ci », révèle Marc Delafontaine.

Les deux auteurs seront à la Biblairie GGC le vendredi 26 mai pour dédicacer Les Vacheries des Nombrils.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !