•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conjoint d’Hélène Martineau a échoué au test du polygraphe

Échouer au test du polygraphe : Isabelle Richer reçoit John Galianos, polygraphiste et enquêteur à la retraite de la Sûreté du Québec Retourner au formulaire Sélectionner
Radio-Canada

Michel Larouche, le conjoint de la femme disparue depuis plus d'un mois, a échoué au test du polygraphe qu'il a subi mercredi, selon des informations confirmées à Radio-Canada.

En entrevue vendredi dernier à l’émission L’heure de pointe, M. Larouche a affirmé qu’il avait lui-même suggéré de se soumettre à ce test pour dissiper les doutes sur le rôle qu’il aurait pu jouer dans la disparition d’Hélène Martineau, le 12 avril.

Comme le veut la procédure après un tel test, Michel Larouche aurait été informé qu’il a échoué au polygraphe. Lorsqu'une de nos journalistes l'a rencontré à sa résidence jeudi matin, il a pourtant maintenu qu’il n’avait pas encore reçu les résultats.

Des policiers auraient même été appelés à son domicile mercredi pour intervenir auprès des membres de sa famille en état de choc à la lumière des résultats négatifs.

Hélène MartineauHélène Martineau, 48 ans Photo : courtoisie

Il est important de mentionner que ce résultat ne prouve en rien que Michel Larouche a commis un acte répréhensible. Il ne fait face à aucune accusation relativement à la disparition de sa conjointe.

Il doit discuter des prochaines étapes avec son avocat, Dominic Bouchard.

L'avocat de Michel Larouche réagit

Celui-ci a déclaré à Radio-Canada qu’il n’avait reçu aucune confirmation officielle de la Sûreté du Québec que son client avait échoué le polygraphe.

« Il a passé le polygraphe. Évidemment, il s’est présenté, mais moi je n’ai pas de source officielle qui me dirait qu’il a échoué le test », a précisé Me Bouchard.

Il a souligné que le conjoint d’Hélène Martineau n’a encore été accusé d’aucun crime.

Me Dominic Bouchard en entrevueMe Dominic Bouchard Photo : Radio-Canada

« Il faut encore le considérer, et c’est important de le mentionner, que mon client est présumé innocent, dit Me Bouchard. Il n’y a encore aucune accusation officielle qui est portée. Le polygraphiste a des résultats. Ça donne des outils d’enquête, mais actuellement mon client est un individu qui, encore ce matin, recherche sa femme activement et est toujours dans le même processus de vouloir des réponses. »

Il a ajouté que les enquêteurs de la SQ allaient continuer leur travail.

« On ne peut pas nier que M. Larouche est leur suspect no 1. C’est clair que l’enquête va se poursuivre. Évidemment si un jour, il faisait face à des accusations, on sera présent pour le défendre. On verra alors l’ampleur de la preuve et les éléments qui pourraient tendre à l’inculper, mais actuellement ce n’est pas le cas », a déclaré Me Dominic Bouchard.

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice et faits divers