•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une compagnie américaine achète la forestière Tembec

James Lopez et Paul Boynton

Le président et chef de la direction de Tembec James Lopez et son homologue de Rayonier Advanced Matirials Paul Boynton se félicitent de la transaction.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entreprise américaine de transformation de produits forestiers Rayonier Advanced Materials achète l'entreprise canadienne Tembec pour la somme de 1,1 milliard de dollars. La société américaine entend conserver les bureaux canadiens de l'entreprise, qui demeureront à Montréal, mais le siège social se situera désormais à Jacksonville, en Floride.

La société issue de cette fusion, dont le prix de vente comprend une prise en charge des 656 millions de dollars de dettes, entend maintenir les activités de Tembec au Québec, en Ontario et en France.

La direction de l’entreprise soutient que la complémentarité des produits des deux entités lui permettra d’augmenter la stabilité des bénéfices et ouvrira de nouveaux débouchés. La fusion permettra également à la nouvelle société de réaliser des économies d’échelle en plus de bénéficier de « synergies de coûts » de l’ordre de 50 millions de dollars américains sur trois ans.

La société entend toutefois réaliser des économies en diminuant ses coûts de 67 millions de dollars au cours des trois prochaines années. Les dirigeants de Rayioner ont précisé que peu de secteurs d’activités des deux entreprises se recoupaient, mais celles qui se recoupent pourraient rationalisées.

« En joignant nos forces, nous diversifions notre gamme de produits cellulosiques de grande pureté et pénétrons les marchés adjacents de l'emballage et des produits forestiers à grande échelle », a déclaré le président et chef de la direction de Rayonier Advanced Materials, Paul Boynton, par voie de communiqué.

« Avec des produits d'exploitation pro forma de 2 milliards de dollars américains, la société issue du regroupement sera bien placée pour faire efficacement concurrence sur tous les marchés, tirer profit d'une plus grande diversité de produits et de marchés géographiques et offrir une proposition de valeur attrayante à nos actionnaires », poursuit M. Boynton.

Les conseils d’administration des deux sociétés ont approuvé la transaction à l’unanimité.

Installations de Produits forestiers Résolu, anciennement Tembec à SenneterreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Installations de Produits forestiers Résolu, anciennement Tembec à Senneterre

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot (Archives)

Tembec intègre ainsi une entreprise plus concurrentielle qui possède des ressources nécessaires pour investir dans sa croissance. La société s’est d’ailleurs engagée à maintenir les investissements prévus dans ses installations québécoises au cours des quatre prochaines années.

Les actionnaires de Tembec auront le choix de vendre leurs actions – avec une prime de 37 % par rapport à la valeur de l'action à la fermeture des marchés le 24 mai 2017 – ou de conserver une participation dans la nouvelle entreprise.

« Ce regroupement nous permettra de faire croître notre entreprise de manière durable à l'avantage de nos clients, de nos employés et des communautés, a déclaré le président et chef de la direction de Tembec, James Lopez, dans le communiqué. Nous sommes heureux que nos actionnaires puissent participer au succès futur de la société en conservant une participation en actions. »

 

Diversification

Du côté de Rayonier Advanced Materials, elle obtient une diversification de ses activités, des économies d’échelle accrues, une bonification immédiate de la valeur de ses actions et un plus grand investissement dans la recherche. Celle-ci s’effectuera en France et aux États-Unis.

Rayonier Advanced Materials, qui emploie 1200 personnes dans ses usines de Floride et de Georgie, produit 485 000 tonnes de cellulose de grande pureté, un polymère naturel que l'on trouve habituellement dans les téléphones cellulaires, les écrans d'ordinateur, les filtres et les produits pharmaceutiques.

De son côté, Tembec emploie 3000 personnes, dont 1500 au Québec, et fabrique du bois, des pâtes, du papier et de la cellulose de grande pureté. L'entreprise a un chiffre d’affaires de quelque 1,5 milliard de dollars canadiens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !