•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des marches dans l'Est en soutien aux travailleurs en grève

Des travailleurs de la construction en grève marchent à Sept-Îles.
Des travailleurs de la construction en grève marchent à Sept-Îles. Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau
Radio-Canada

Des marches de solidarité envers les travailleurs de la construction en grève se sont déroulées, jeudi matin, à Sept-Îles, Rimouski, Paspébiac et Cap-aux-Meules.

L’Alliance syndicale de la construction organise ces marches qui ont lieu dans plusieurs villes du Québec, alors que les négociations doivent reprendre aujourd’hui pour mettre fin au conflit de travail.

À Sept-Îles, plus de 150 personnes ont participé à la marche. Pour les travailleurs, c'était un moyen d'envoyer un signal à la ministre du Travail, Dominique Vien, qu'ils souhaitent qu'elle laisse le temps aux parties de négocier sans loi spéciale.

« C’est de prendre en considération que quand on ne travaille pas, qu’il pleut le vendredi, le samedi on pourrait être payé à temps double », explique Sonya Lelièvre, affiliée à la FTQ-Construction.

Pour Jean-Marc Gagnon, travailleur spécialisé originaire de Uashat, la question de la conciliation travail-famille est un des enjeux importants de la négociation. « C’est important, parce qu’à un moment donné, tu ne vois plus tes enfants [...] Il faut les voir grandir », lance-t-il.

Les principaux chantiers sont paralysés et 175 000 travailleurs au Québec sont en grève.

Sur la Côte-Nord, près de 500 travailleurs du chantier hydroélectrique de la Romaine sont, entre autres, en arrêt de travail.

Une file de personnes à Rimouski qui marchent en soutien aux travailleurs de la construction dans une rue de RimouskiUne file de personnes qui marchent en soutien au travailleurs de la construction Photo : Radio-Canada / Michaëlle Ouellet

Au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, la grève force l'arrêt de plusieurs chantiers, dont celui de travaux de réaménagement à Percé, de la réparation des routes endommagées par les inondations et du futur parc éolien Nicolas-Riou.

Près de 150 personnes ont marché à Rimouski.

Avec les informations de François Robert

Côte-Nord

Économie