•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau procès pour Jonathan Mahautière en septembre 2018

Jonathan Mahautière et Gabrielle Dufresne-Élie
Jonathan Mahautière est accusé du meurtre non prémédité de Gabrielle Dufresne-Élie. Photo: Radio-Canada / Courtoisie/Facebook
Radio-Canada

Accusé du meurtre non prémédité de sa petite amie, Gabrielle Dufresne-Élie, dans un motel de l'est de Montréal, en 2014, Jonathan Mahautière devra de nouveau faire face à la justice en septembre 2018. Le jury avait été incapable de s'entendre sur un verdict dans un premier procès, début mai.

L'avocat de la défense a indiqué au juge Marc David, de la Cour supérieure, mercredi matin, que le jeune homme de 21 ans voulait mettre fin aux procédures contre lui et était prêt à plaider coupable à une accusation réduite d'homicide involontaire.

La procureure de la Couronne a refusé cette offre et a demandé une date pour un nouveau procès.

« L'accusé a étranglé sa copine et il a lui-même appelé les services d'urgences pour dire qu'il l'avait étranglée, puis qu'il allait faire [de la] prison à vie. Alors, nécessairement, pour le ministère public, pour la famille, cette preuve-là, c'est une preuve de meurtre au deuxième degré », a souligné Me Geneviève Dagenais.

La défense a souligné que la famille de la victime, âgée de 17 ans au moment des faits, ne savait pas que son client avait tenté de communiquer avec elle dans les heures qui ont suivi le drame.

« Avant même de demander à parler à un avocat, ou à son père et à sa mère ou à sa belle-mère, il a demandé à s'adresser à la famille de la victime. Il a des remords sérieux et, à ce moment-là, les policiers lui ont conseillé que ce n'était pas le moment pour le faire », a expliqué Me Clemente Monterosso.

Le second procès aura donc lieu le 4 septembre 2018, un peu plus de quatre ans après le drame.

Avec des informations de Marc Verreault

Grand Montréal

Justice et faits divers