•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vérif : les syndiqués de la construction ont le droit de travailler, malgré la grève

Photo : Radio-Canada / Kim Vermette

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Contrairement à d'autres domaines du travail, les travailleurs de la construction ne sont pas obligés de faire la grève. Certains chantiers sont toujours en activité, alors que d'autres se retrouvent paralysés.

Un texte de François Cormier

Les dispositions du Code du travail ne s'appliquent pas au domaine de la construction. C'est pour cette raison que les travailleurs ne sont pas obligés d'être en grève.

« Tous les travailleurs ont le droit d'exercer leur droit de grève ou de rentrer au travail. Les employeurs peuvent maintenir leurs chantiers ouverts ou choisir de les fermer. »

— Une citation de  Mélanie Mélenfant, Commission de la construction du Québec
 

Ceux qui tenteront de sortir leurs collègues de leur lieu de travail pourraient se retrouver avec une amende. Depuis 2009, une disposition de la loi québécoise fait en sorte que « quiconque use d’intimidation ou de menace dans le but de provoquer une entrave, un ralentissement ou un arrêt des activités sur un chantier commet une infraction ».

Ce geste est passible d'une amende allant de 1120 $ à 11 202 $ par jour. La Commission de la construction du Québec fait d'ailleurs savoir que les infractions peuvent être signalées de façon confidentielle et qu'elle a le pouvoir d'enquêter.

Un employeur ne peut pas empêcher un employé de débrayer. « Si vous recevez de telles menaces, contactez votre syndicat! Le droit de grève est un droit légalement reconnu que les patrons se doivent de respecter », écrit le porte-parole Michel Trépanier sur le site Internet de l’Alliance syndicale de la construction.

La grève touche les secteurs industriel, institutionnel, commercial, du génie civil, de la voirie et résidentiel. Cependant, la rénovation résidentielle (secteur différent de la construction résidentielle) n'est pas touchée.

Avec la collaboration de Dominique Fournier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !