•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa maintenant une zone à risque pour la maladie de Lyme

Une tique et une piqûre (très gros plan)
Une tique et une piqûre Photo: CBC
CBC.ca

La saison des tiques est commencée et, pour la première fois, la ville d'Ottawa a été désignée cette année comme zone à risque pour la maladie de Lyme, selon Santé publique Ottawa.

Craig Calder, qui travaille pour l'agence municipale de santé, explique que la Ville teste les tiques qui lui sont envoyées pour y détecter la maladie de Lyme, afin d'évaluer le risque de la contracter.

Quand la Municipalité a analysé les statistiques de 2016, plus tôt cette année, plus de 20 % des tests étaient positifs, ce qui dépasse le seuil pour être considéré comme une zone à risque.

Le taux augmente.

Craig Calder, Santé publique Ottawa

Les tiques sont de petits arachnides que l'on retrouve souvent dans les hautes herbes près des zones boisées. Elles peuvent être porteuses de la maladie de Lyme, qui peut causer une paralysie faciale, des dommages au foie et d'autres problèmes de santé chez les humains.

M. Calder souligne que le risque de rencontrer des tiques ne se produit pas que dans les zones boisées. Depuis Pâques, Santé publique Ottawa a reçu 53 signalements de tiques et certains de ces insectes ont été trouvés à l'intérieur des limites de la ville.

« Nous avons reçu des soumissions de personnes qui travaillaient dans leur cour arrière, en banlieue. Donc, ce n'est pas seulement un problème en milieu naturel », explique M. Calder. « Les gens doivent être vigilants, à la fois dans les banlieues et quand ils se trouvent en milieu naturel. »

Néanmoins, aucune des tiques testées cette année par Santé publique Ottawa jusqu'à maintenant n'était porteuse de la maladie de Lyme.

Un vétérinaire interviewé par CBC a rappelé que les animaux de compagnie peuvent être des vecteurs de transmission des tiques. Le Dr Kevin McIntosh, de l'hôpital vétérinaire Algonquin, a même trouvé trois tiques sur ses propres chiens après une balade dans des sentiers du secteur de Kanata, plus tôt ce mois-ci.

Hausse des cas rapportés de maladie de Lyme

Craig Calder indique que 75 cas de maladie de Lyme ont été signalés à Ottawa en 2016. Dans 28 % de ces cas, les patients ont contracté la maladie à l'intérieur des limites de la ville.

À titre comparatif, il n'y avait eu que sept cas de maladie de Lyme répertoriés à Ottawa en 2010.

« Chaque cas est une source d'inquiétude pour nous. Donc, oui, 75 est un nombre inquiétant, c'est certain », affirme M. Calder.

 

Pour consulter ce tableau sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre)

Santé publique Ottawa invite les résidents à être aux aguets. Les signes et symptômes de la maladie de Lyme incluent une éruption cutanée en forme de cible, de la fièvre, des frissons, de la douleur dans les muscles et les jointures, de la fatigue, des maux de tête et une inflammation des ganglions lymphatiques.

Si vous croyez avoir eu une tique sur votre corps pendant plus de 24 heures, Santé publique Ottawa vous recommande de consulter un médecin.

L'agence municipale de santé demande également aux personnes qui ont retrouvé une tique sur leur corps de l'envoyer aux autorités sanitaires en appelant le service 311.

En Ontario, les zones endémiques connues de la maladie de Lyme sont :

  • le parc national de la pointe Pelée
  • les parcs provinciaux Rondeau et Turkey Point
  • la péninsule de la pointe Long, y compris le parc provincial de la pointe Long et la réserve de faune nationale
  • la tourbière Wainfleet près de Welland, dans la péninsule du Niagara
  • la pointe Prince-Édouard
  • des sections du parc national des Mille-Îles

Les zones à risque comprennent :

  • des emplacements aux alentours de Kingston
  • le long de la vallée du Saint-Laurent jusqu'à la frontière avec le Québec et au nord-est vers Ottawa
  • l'ouest de l'Ontario dans la région du lac des Bois
  • le parc Pinery sur la rive du lac Huron
  • la région de la Rouge Valley à l'est de Toronto

Au Québec, les zones endémiques connues de la maladie de Lyme sont :

  • la Montérégie (au sud du Québec)
  • le sud-ouest de la Mauricie et le Centre-du-Québec
  • le nord et l’ouest de l’Estrie

(Source : Gouvernement du Canada (Nouvelle fenêtre))

Ottawa-Gatineau

Santé publique