•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FESFO veut que l'Ontario devienne officiellement bilingue

Pablo Mhanna-Sandoval, président de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne

Pablo Mhanna-Sandoval a été élu à la tête de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne dimanche.

Photo : Fournie par la FESFO

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le nouveau président de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO), Pablo Mhanna-Sandoval, affirme que l'organisme « revendiquera » au cours des deux prochaines années pour que l'Ontario devienne une province officiellement bilingue.

« C'est quelque chose qui a été dans les rêves des francophones ici depuis longtemps, mais qu'on n'ose pas dire », a-t-il déclaré lors d'une entrevue à l'émission Sur le vif.

M. Mhanna-Sandoval espère que les élus ontariens voteront un jour en faveur du bilinguisme officiel. Il s'agit là d'une de ses nombreuses priorités pour son mandat d'une année.

La lutte sera toutefois difficile pour la jeunesse ontarienne, puisqu'encore aujourd'hui, seul le Nouveau-Brunswick détient le statut de province bilingue au Canada.

Le nouveau président de la FESFO, lui-même résident d'Ottawa, milite également pour que la capitale nationale devienne elle aussi officiellement bilingue.

La création d'une université franco-ontarienne est aussi à son agenda pour les deux prochaines années.

Il laisse entendre que les jeunes Franco-Ontariens n'accepteront plus de réponses négatives et qu'ils allaient militer jusqu'à ce qu'ils obtiennent ce qu'ils désirent.

« C'est de revendiquer, de demander, de rappeler aux élus que dans quelques années, c'est nous qui allons voter, c'est nous qui allons décider dans quelle direction la province va se diriger », a-t-il expliqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !