•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alimentation : la Saskatchewan performante, la C.-B. et le Québec sains

Panier de légumes

Un panier de légumes frais

Photo : iStock / @iStockphoto.com

Radio-Canada

La Saskatchewan est la championne canadienne sur le plan de la performance en alimentation tandis que le Québec et la Colombie-Britannique se distinguent pour leur saine alimentation, selon un bilan comparatif publié par le Conference Board du Canada.

La bonne élève des Prairies canadiennes a obtenu la note A dans quatre des cinq catégories prises en compte dans cette étude soit la salubrité alimentaire, la sécurité alimentaire des ménages, la durabilité environnementale et la prospérité de l’industrie. Il s’agit d’ailleurs de la seule province à recevoir cette note en matière de prospérité de l’industrie. « Elle occupe le premier rang du classement général pour ce qui est de la superficie agricole, de la valeur ajoutée nette à la ferme, du rendement des actifs agricoles et de la marge d’exploitation des établissements de restauration », est-il écrit dans le rapport.

D’après les données de Statistique Canada et de Banques alimentaires Canada, en comparaison du reste des Canadiens, les Saskatchewanais sont statistiquement peu susceptibles de redouter de se trouver à court de nourriture, d’avoir faim sans pouvoir se nourrir, de perdre du poids à cause de la faim ou de recourir à des banques alimentaires

Conference Board du Canada, bilan comparatif de l’alimentation au Canada 2016 : Rendement des provinces

Le groupe de réflexion lui donne toutefois un B à la Saskatchewan en ce qui a trait à la saine alimentation. Dans cette dernière catégorie, la Colombie-Britannique et le Québec se positionnent quant à elles en tête du classement.

Pour ce qui est de la durabilité de l’environnement, la Colombie-Britannique arrive bonne première selon le Conference Board, mais fait partie des deux provinces avec l’Ontario où les ménages sont le plus vulnérables aux crises alimentaires. Le Manitoba et Terre-Neuve sont les deux endroits où les résidents ont le plus recours aux banques alimentaires.

Enfin, le bilan révèle aussi que c’est en Saskatchewan et au Québec que la nourriture est la plus abordable.

Pourquoi un tel bilan?

Le Conference Bord du Canada soutient qu’il souhaite offrir des données claires sur la performance du secteur alimentaire et des systèmes alimentaires provinciaux à des fins de sensibilisation et de mobilisation des secteurs public et du privé. Il s’agit du premier bilan comparatif provincial de l’alimentation. Il compare le rendement alimentaire des 10 provinces canadiennes selon 63 indicateurs couvrant les cinq éléments de la Stratégie alimentaire canadienne mentionnés soit la prospérité industrielle, la saine alimentation, la salubrité alimentaire, la sécurité alimentaire des ménages et la durabilité environnementale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Alimentation