•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

MosaïCanada respectera son échéancier

Une sculpture d'un taureau
Voici la structure de l'une des oeuvres florales de l'exposition MosaïCanada. Photo: Radio-Canada / Nathalie Tremblay

L'événement MosaïCanada, qui présentera des sculptures végétales géantes réalisées à partir d'œuvres d'art vivantes, prendra son envol comme prévu le 30 juin au parc Jacques-Cartier à Gatineau.

Les inondations qui ont touché la région n'ont posé que très peu d'ennuis aux organisateurs selon la vice-présidente exécutive et directrice générale de Mosaïcultures internationales de Montréal, Lise Cormier. Cette dernière est responsable de l'exposition gatinoise

« Il y a seulement eu un site qui a été inondé, où il y a l'oeuvre de Shanghai. Quand les Shanghaïens sont arrivés, une semaine après[l'inondation], l'eau avait déjà commencé à se retirer. Ç'a été assez minime comme impact », a-t-elle expliqué.

Actuellement, une centaine de travailleurs montent les différentes structures horticoles. Mme Cormier précise qu'au plus fort de la préparation, environ 250 personnes seront à pied d'oeuvre pour s'assurer que toutes les pièces soient prêtes pour l'inauguration de l'événement. Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a expliqué que 90 % de la main d'oeuvre horticole vient de la région.

 

« C'est une occasion unique pour eux de participer à un tel événement. On est vraiment fiers que ça se passe chez nous et ils sont contents de contribuer de leur expertise », a-t-il laissé entendre.

L'événement MosaïCanada se tiendra jusqu'au 15 octobre. Les visiteurs pourront accéder au site gratuitement.

Avec les informations de Gilles Taillon

Ottawa-Gatineau

Culture