•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois cas de rage au Nouveau-Brunswick

Une mouffette

Trois cas de rage dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick

Photo : Boviate/Flickr

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Avec les températures plus clémentes, les habitants du Nouveau-Brunswick doivent être vigilants afin d'aider à prévenir la propagation de la rage dans la province.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick demande l’aide des citoyens pour prévenir la propagation de la rage aux animaux de compagnie et au bétail après que trois cas furent confirmés depuis le début de l’année dans le comté de Charlotte.

Le ministre de l'Agriculture, de l'Aquaculture et des Pêches du Nouveau-Brunswick, Rick Doucet, espère que son message sera entendu : « Alors que les gens du Nouveau-Brunswick passent plus de temps à l’extérieur, nous les encourageons à prendre les précautions nécessaires pour éviter d’être en contact avec cette maladie » avant d’ajouter : « C’est également un bon moment pour rappeler à vos enfants de rester à une distance sécuritaire des animaux sauvages. »

Bien que les ratons laveurs représentent la plupart des cas de rage ces dernières années, les trois cas confirmés cette année étaient des mouffettes.

Les aliments pour animaux de compagnie ne devraient pas être laissés à l'extérieur, car ils peuvent attirer des ratons laveurs ou des mouffettes susceptibles d'être infectés.

Les personnes qui aperçoivent un animal présentant des symptômes de la rage doivent composer le 811.

Depuis mai 2014, 30 cas de rage ont été confirmés chez des ratons laveurs et des mouffettes principalement dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !