•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déplacement des caribous de Val-d'Or : manifestation devant les bureaux d'Eacom à Montréal

Manifestation devant les bureaux d'Eacom à Montréal

Manifestation devant les bureaux d'Eacom à Montréal

Photo : Facebook.com / Marche des Peuples pour la Terre Mère -

Radio-Canada

Un groupe de citoyens a occupé les bureaux de la compagnie forestière Eacom à Montréal, vendredi. Ils ont manifesté contre le transfert des caribous forestiers de Val-d'Or vers le Zoo sauvage de Saint-Félicien.

Avec les informations de Sandra Ataman

« Chaque petite action est importante »

Ce groupe a organisé l'an passé la Marche des peuples pour la Terre Mère. Il manifeste contre la construction d'un chemin par la compagnie Eacom au coeur de l'habitat naturel du caribou forestier à Val-d'Or.

« On se sent concernés par le caribou, c'est un emblème fort au Canada, c'est un animal aussi emblématique pour les Premières Nations qui n'ont pas été consultées lors de cette construction-là, affirme Rébecca Boisvert, l'une des manifestantes. C'est tout ce territoire, c'est tout l'écosystème qu'on cherche à protéger en arrêtant les travaux. On pense vraiment que chaque geste est important, que chaque petite action est importante pour essayer de rassembler le plus de monde possible. On voit que c'est vraiment un projet absurde qui est contesté par la majorité de la population. »

Une opposition qui prend de l'ampleur

Le président de l'Action Boréale de l'Abitibi-Témiscamingue, Henri Jacob, est surpris de l'ampleur que prend ce dossier depuis l'annonce du transfert des caribous par le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette. Il croit que le gouvernement devra admettre rapidement son erreur.

« On est surpris de l'ampleur que ça prend, mais on est très heureux de ça. Je suis convaincu que, dans ce dossier là, il va y avoir des choses assez rapidement qui vont changer. Ça va être impossible de tenir jusqu'au mois de janvier un dossier comme ça parce que le dossier ne veut pas mourir de lui-même. C'est une erreur du gouvernement et il devra y remédier le plus rapidement possible parce que plus il va durer, plus que ça va lui coûter cher », estime M. Jacob.

L'Action boréale prépare également une action de mobilisation.

Luc Blanchette confirme que le dossier demeure à l'étude

Le ministre Luc Blanchette affirme que le chemin que construit la compagnie Eacom est situé en dehors de l'aire protégée et de la Réserve de biodiversité. Il ajoute que le transfert annoncé en conférence de presse le mois passé était plutôt une intention. Selon Luc Blanchette, le projet est encore à l'étude.

« J'ai annoncé une intention de transfert, maintenant on va poursuivre les travaux. On en est là. Je n'ai pas d'autre chose à dire. On poursuit les analyses et les travaux. Ce qu'on fait : on poursuit nos travaux et on va se faire une tête sur le sujet », dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Politique provinciale