•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles accusations criminelles pèsent sur l’ex-curé Yvon Arsenault

Yvon Arsenault sortant du palais de justice

L'ex-prêtre Yvon Arsenault avait reconnu sa culpabilité à plusieurs accusations lors de son premier procès en 2016 (archives).

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancien prêtre catholique Yvon Arsenault doit répondre à de nouvelles accusations criminelles, à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Des accusations d'attentat à la pudeur ont été portées contre lui, en cour, jeudi.

Les gestes dont il est accusé se seraient produits de 1970 à 1973.

L'identité de la victime ne peut être divulguée en vertu d'une ordonnance de la cour.

Yvon Arsenault, 74 ans, a demandé un ajournement des procédures jusqu'au 22 juin, le temps qu'il trouve un avocat.

À l’issue de son premier procès, en février dernier, Yvon Arsenault a été condamné à passer quatre ans derrière les barreaux. Il avait reconnu sa culpabilité à neuf chefs d’accusation d'attentat à la pudeur. Il a commis ces crimes de 1971 à 1980 quand il était curé à Shediac, Rosaireville et Collette.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.