•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

375e de Montréal : l'histoire sportive vue des archives

Un montage de plusieurs photos

Les images d'archives pour le 375e de Montréal

Photo : Radio-Canada, Musée McCord

Radio-Canada

C'était une ville qui vibrait avec passion pour le cyclisme, le baseball, le saut à ski et la crosse. Le hockey y était relégué au second plan. Des décennies avant que le baron Pierre de Coubertin n'instaure sa version moderne des Jeux olympiques, elle organisait même sa propre compétition du genre. Il y a à peine plus d'un siècle, Montréal a connu une ère sportive bien différente du paysage qui nous est aujourd'hui familier.

Une collaboration d'Alexandre Gascon et de Marie-Ève Potvin

La démonstration n'est plus à faire, le hockey règne sans partage dans le cœur d'une majorité de Montréalais depuis bien longtemps.

Au XIXe siècle et au tournant du XXe, les sportifs s'adonnaient à d'autres activités. La métropole québécoise a même organisé de nombreux événements sportifs d'envergure plutôt méconnus, mais représentatifs de la culture athlétique de l'époque. Sous l'impulsion anglo-saxonne principalement, motivée par l'arrivée de nombreux immigrants irlandais, écossais et anglais, Montréal a connu son premier essor sportif dans la deuxième moitié du 19e siècle.

À l'occasion du 375e anniversaire de la ville, voici quelques documents qui retracent une partie de l'histoire sportive de Montréal, dont certains pans sont souvent inexplorés.


Jeux olympiques de Montréal de 1844

Couverture du jeudi 9 novembre 1826Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des archives du défunt périodique, La Minerve

Photo : La Minerve

Le mouvement olympique tel qu’on le connaît aujourd’hui, grandiose, omniprésent et monopolistique, laisse parfois l’impression qu’aucun événement multisports n’existait avant son arrivée. Il y a toutefois eu plusieurs balbutiements de jeux de grande envergure, des tentatives inspirées de la version « originale » des Jeux olympiques antiques en Grèce. En 1844, la métropole québécoise a tenu les premiers Jeux olympiques de Montréal comme en font foi ces archives du défunt périodique, La Minerve.

Les 28 et 29 août, les athlètes participent à 16 épreuves ouvertes au public; la majorité d’entre elles en athlétisme (sauts, lancers, courses), ainsi que le tir à la carabine et l’ascension du mât. Les résultats ne sont pas homologués et l’ambiance est participative. Les vainqueurs des compétitions reçoivent « des médailles d’argent ou la valeur équivalente en monnaie, au choix ».

Évidemment, on ne peut passer sous silence les Jeux olympiques de Montréal en 1976. Ces derniers ont marqué l'imaginaire des Canadiens en raison de leur envergure et du stade inachevé aux mille et une controverses.

Ouverture des Jeux olympiques de Montréal le 17 juillet 1976


Vélodrome Queen's Park

Croquis du vélodrome Queen's Park Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Croquis de l’historien Guy Billard de la Société d’histoire et de généalogie de Verdun

Photo : Société d’histoire et de généalogie de Verdun

Près de 100 ans avant la construction du vélodrome du Parc olympique pour accueillir les JO en 1976, Montréal avait déjà possédé ce genre d’infrastructure. On dit Montréal, en fait, il s’agit de Verdun. Le Vélodrome du Queen’s Park, c’est ainsi qu’on l’a nommé, a été construit à peine en un mois, juste à temps pour être inauguré le jour de la fête de la reine Victoria, le 24 mai 1898. L’arène à ciel ouvert, qui selon les journaux et chroniqueurs de l’époque contenait de 8000 à 12 000 places, a servi à la présentation des mondiaux de cyclisme (World’s meet), du 7 au 12 août 1899. L’événement attirera plus de 100 cyclistes de 7 pays.

Étrangement, bien que le cyclisme ait joui d’une grande popularité au Bas-Canada à l’époque, l’engouement pour ce sport sur deux roues s’est tranquillement estompé dans les années qui ont suivi la tenue du World’s Meet. La piste a été abandonnée à son sort. Livrée aux intempéries, elle s’est rapidement dégradée. On estime qu’elle aurait été démolie vers 1902.


Ski sur le mont Royal

Photo d'archiveAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ski alpin au Québec prend racine sur une petite montagne en plein cœur de la ville de Montréal, le Mont-Royal.

Photo : Musée McCord

Le ski alpin au Québec prend racine sur une petite montagne en plein cœur de la ville de la métropole, le mont Royal. On y a même installé une remontée mécanique de 1944 à 1979. Comme quoi le planchiste olympique Sébastien Toutant  (Nouvelle fenêtre)n’a rien inventé.

En 1904, le premier club de ski montréalais, le Montreal Ski Club, y organisera même une compétition de saut à ski, un sport très populaire dans le Nord-Est américain à cette époque. L’historien et journaliste Jean-François Nadeau a raconté au micro d’Annie Desrochers les origines québécoises urbaines de ce sport de montagne.


Les six jours cyclistes de Montréal

Images d'archives des six jours cyclistes de MontréalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les six jours cyclistes de Montréal

Photo : Courtoisie : Bicycles Quilicot

Il y a 88 ans, les courses des six jours cyclistes remplissaient davantage le Forum de Montréal que le hockey. Les premières ont eu lieu en 1929. Nuit et jour, durant 144 heures sans interruption, des équipes de cyclistes se relayaient. En une seule course, une équipe pouvait parcourir plus de 4000 kilomètres, soit bien plus que durant le Tour de France.

Les spectateurs raffolaient du spectacle qu'offraient ces cyclistes crispés par la douleur qui restaient éveillés grâce à des mélanges d'excitants comme la strychnine. Tout le gratin artistique et politique était présent. Sous un éclairage tamisé, des groupes de jazz enchaînaient les succès du moment. L'occasion était parfaite pour prendre un verre et fumer de gros cigares.

(Avec la collaboration d'André Martineau)

Clubs sportifs d’importance à Montréal :

  • Shamrock Lacrosse club (1867)
  • Montreal Lacrosse club (1856)
  • Montreal Ski club, 1904
  • Premier club de ski francophone : Club de Ski Mont-Royal d’Amérique 1919
  • Montreal Snow Shoe club (1840) deviendra Les Tuques Bleues (dans les années 1860)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Événements sportifs