•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Piste cyclable sur le pont Jacques-Cartier : prise 2

Un cycliste sur le pont Jacques-Cartier de Sherbrooke

Un cycliste sur le pont Jacques-Cartier de Sherbrooke

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Radio-Canada

Depuis mercredi matin, les cyclistes qui empruntent le pont Jacques-Cartier de Sherbrooke ont accès à deux voies bidirectionnelles. Des modifications ont été apportées à la suite des ratés qu'a connus la première phase du projet pilote l'été dernier.

Un texte de Brigitte Marcoux

Les premiers cyclistes à emprunter le pont sur les tracés aménagés à cet effet pour la deuxième phase du projet pilote admettent qu'il faudra s'adapter. Le projet qualifié de « plus structuré » par la Ville propose une voie qui leur est réservée de chaque côté du pont.

À mon avis, c'est plus sécuritaire et plus convivial que l'an dernier. Par contre, quand ça retombe à deux voies pour les véhicules, je ne sais pas si je dois embarquer sur le trottoir ou continuer sur la chaussée.

René Lachance, cycliste
La maquette des aménagements pour les cyclistes sur le pont Jacques-Cartier.

La maquette des aménagements pour les cyclistes sur le pont Jacques-Cartier.

Photo : Ville de Sherbrooke

Ainsi, l'une des trois voies de circulation du pont est fermée aux automobilistes à l'exception des 100 derniers mètres à l'approche de l'intersection avec la rue Denault. La Ville espère ainsi assurer la fluidité de la circulation des automobiles aux feux de circulation à la sortie du pont.

La phase 2 du projet-pilote sur le pont Jacques-Cartier comporte de nouveaux aménagements.

La phase 2 du projet-pilote sur le pont Jacques-Cartier comporte de nouveaux aménagements.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

« On ne favorise pas la voiture et on ne favorise pas non plus le vélo. Lorsqu'il y aura beaucoup de trafic, dans les derniers mètres avant la rue Denault, on ne sait pas quoi faire. On se mélange aux voitures ? On n'a pas le choix, y'a pas de montée sur le trottoir », déplore Sylvain Champagne qui emprunte le pont chaque jour pour aller au travail.

Sylvain Champagne emprunte le pont Jacques-Cartier en vélo pour aller au travail.

Sylvain Champagne emprunte le pont Jacques-Cartier en vélo pour aller au travail.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Marcoux

Au cours de la journée, les employés de la ville ont mis la touche finale aux tracés en y ajoutant des pictogrammes de vélo sur la chaussée. Les cônes qui avaient été installés le temps de faire le marquage ont également été retirés.

 

Cet aménagement se veut une deuxième phase au projet pilote d’octobre 2016 avant l’implantation de voies permanentes. Pendant cette période, la Ville avait estimé à 140 le nombre de cyclistes qui traversaient le pont chaque jour. Ils profitaient alors d'une piste bidirectionnelle d'un seul côté du pont. Or, 30 % des cyclistes ne l'utilisaient pas, préférant circuler avec les automobilistes dans le sens de la circulation ou sur le trottoir.

Le projet divise toujours

Deux conseillers se sont opposés à la poursuite du projet pilote. Marc Denault et Jean-François Rouleau avaient certaines réserves, notamment en ce qui a trait à la sécurité des cyclistes.

Ce qui m'inquiète, c'est qu'il n'y a pas de bollards donc ce ne sont pas des voies sécurisées. Ça va être une adaptation que je trouve risquée, mais on va se donner une chance.

Jean-François Rouleau, conseiller municipal

Estrie

Société