•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Kremlin « serait fou de parier sur Donald Trump », estime un proche de Poutine

Le député et analyste politique russe Sergueï Markov

Le député et analyste politique russe Sergueï Markov

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alors qu'en Occident l'affaire des informations secrètes révélées au chef de la diplomatie russe par Donald Trump fait les grands titres, à Moscou, le gouvernement Poutine se montre plutôt avare de réactions. Pourquoi? L'un des analystes les plus influents de la scène politique russe en a discuté avec notre correspondant à Moscou, Raymond Saint-Pierre.

Sergueï Markov, député du parti Russie Unie de Vladimir Poutine à la Douma et directeur de l’Institut d’études politiques de Russie, est surtout un proche collaborateur de ce dernier.

Et, règle générale, ses points de vue reflètent assez fidèlement les positions du président. Sergueï Markov avait salué la victoire de Donald Trump à la présidentielle.

Question : Comment expliquez-vous le peu de réactions à Moscou sur ce qui arrive au président Trump?

Réponse : Nous sommes fatigués de voir ces nouvelles à propos de Donald Trump et de ses ennemis à Washington. Il y a tellement de choses qui se produisent dans cette bataille. Nous sommes simplement fatigués de voir ça.

Nous comprenons que ses ennemis veulent tout simplement éviter que Donald Trump devienne un vrai président.

Ils veulent réduire sa popularité chez les électeurs et commencer les procédures d’impeachment [la procédure de destitution du président prévue dans la Constitution américaine].

Le député et analyste politique russe Sergueï Markov s'entretient avec notre correspondant à Moscou, Raymond Saint-Pierre
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le député et analyste politique russe Sergueï Markov s'entretient avec notre correspondant à Moscou, Raymond Saint-Pierre

Photo : Radio-Canada

Q.: Est-ce que la Russie a tenté d’intervenir dans les élections américaines ?

R. : Pour répondre à cette question, je vous demande de faire preuve de logique.

Barack Obama a tenté d’améliorer les relations avec la Russie et ça a été une catastrophe. George W. Bush a promis d’améliorer les relations et ça a échoué spectaculairement. Pourquoi ferions-nous confiance à Donald Trump?

Nous espérons qu’il y arrivera, mais un leader du Kremlin serait fou de parier sur Donald Trump, et au Kremlin nous avons un leader rusé et intelligent.

Q. : Comment réagit-on ici à ce qui se passe pour Donald Trump? Après tout, la Russie l'a en quelque sorte appuyé?

R. : Nous ne sommes pas sûrs que Donald Trump va tenir ses promesses.

Il va probablement faire comme Bush et Obama. Mais nous attendons que les États-Unis aient un vrai président qui aura une vraie politique étrangère.

Pour le moment, nous ne voyons pas de vraie politique étrangère, seulement d’étranges gesticulations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !