•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C.-B. : d'un gouvernement minoritaire à une coalition?

Christy Clark, du Parti libéral,  Andrew Weaver, du Parti vert et John Horgan, du NPD.

Christy Clark, du Parti libéral, Andrew Weaver, du Parti vert et John Horgan, du NPD sont les chefs des trois principaux partis de la Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Christy Clark et John Horgan ont fait le point mardi sur les résultats des élections en Colombie-Britannique. Les deux chefs de partis ont parlé de changement et de collaboration.

Les résultats électoraux serrés et le recomptage des suffrages poussent les partis à faire une nouvelle opération séduction. Et cette fois-ci, ce n'est pas l'électorat qu'il faut courtiser, mais plutôt le Parti vert. Christy Clark, dont le gouvernement a été réélu avec 43 sièges, frôlant la majorité de peu, n'a d'autre choix que de jouer la carte de l'ouverture.

Les gens nous ont dit durant la campagne électorale qu'ils veulent qu'on travaille en collaboration, qu'ils veulent une nouvelle façon pour atteindre les buts que nous avons en commun [...], et ce, sans tenir compte des partis auxquels nous sommes affiliés.

Christy Clark, première ministre de la C.-B.

La première ministre rassure les Britanno-Colombiens : « Nous écoutons, nous avons entendu votre voix, vous voulez du changement et vous voulez un gouvernement qui vous donne ce qui importe pour vous. Et vous voulez que tous les députés fassent partie de ce changement », a-t-elle lancé.

Même si le verdict final de ces élections ne tombera qu'après le 24 mai, Christy Clark ne manque pas de souligner que son « parti a remporté le plus de sièges ». En attendant, les rencontres entre les trois chefs des partis principaux se multiplient, au cas où la situation de gouvernement minoritaire resterait inchangée.

J'ai eu une bonne conversation avec le Dr Weaver, avec John Horgan. Ces discussions vont se poursuivre.

Christy Clark, première ministre de la C.-B.

Toutefois, une chose est certaine, reconnaît la première ministre, une coalition semble inévitable.

Permettez-moi d'être claire. Cette discussion, cette collaboration, ce changement dans la façon dont le gouvernement fonctionne, cela commence avec moi, votre première ministre.

Christy Clark, première ministre de la C.-B.

Plus d'affinités avec les verts

Le Nouveau Parti démocratique tient le même discours de changement. John Horgan sait que son sort n'est pas scellé, avec 39 sièges gagnés mardi. Selon lui, « près de 60 % des électeurs ont voté pour un changement, pour un gouvernement qui travaille pour les gens ».

Je crois que les 170 000 bulletins qui doivent être recomptés confirmeront plus ou moins le scénario que nous avons maintenant. Et je crois que le fait de travailler avec les autres partis de l'opposition fera en sorte d'avoir une résolution qui correspond aux intérêts des Britanno-Colombiens.

John Horgan, chef du Nouveau Parti démocratique

Une fois de plus, le chef du NPD a souligné ses affinités avec le Parti vert, au détriment des libéraux de la Colombie-Britannique.

Nous deux [Andrew Weaver et moi] sommes en train de regarder les questions qui nous sont communes. Tous les deux, nous nous préoccupons de l'éducation, des services aux gens et de l'environnement.

John Horgan, chef du Nouveau Parti démocratique

John Horgan affirme aussi que le Nouveau Parti démocratique et le Parti vert ont un plan environnemental similaire. Lors de sa conférence de presse, la question d'un système de représentation proportionnelle a été mise en avant.

Nous [le NPD et le Parti vert] soutenons le système de représentation proportionnelle et le fait de faire sortir les gros sous de la politique.

John Horgan, chef du Nouveau Parti démocratique

John Horgan estime d'ailleurs qu'il faut tenir un référendum sur le système électoral, une discussion, dit-il, qui devrait avoir lieu entre Andrew Weaver et lui. Le chef du NPD dit qu'à l'issue du scrutin l'occasion de revoir le système électoral s'est présentée d'elle-même.

Nous nous retrouvons avec deux partis [libéraux et NPD] qui ont la majorité du vote populaire et qui peuvent travailler ensemble pour les gens. Je veux démontrer au public que c'est ce qu'on devrait viser tout le temps.

John Horgan, chef du Nouveau Parti démocratique

De leur côté, les verts pourraient s'allier tant aux libéraux qu'aux néo-démocrates. Le parti a d'ailleurs présenté son équipe de négociation qui inclut le chef du parti Andrew Weaver, la députée Sonia Furstenau, la chef d'équipe Liz Lilly et le consultant et ancien conseiller politique de droite Norman Spector. Les verts, conscients de ce message clair que l'électorat a lancé aux politiciens de la province, connaissent leur position de force. Andrew Weaver tiendra une conférence de presse mercredi.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale