•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Homme abattu : la SQ demeurée sur place pour sécuriser la scène

Voitures de police de la SQ devant une résidence à Beauceville

Un homme de 41 ans est mort durant une opération policière à Beauceville.

Photo : Radio-Canada / Pascal Poinlane

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), qui examine les circonstances entourant la mort d'un homme abattu lors d'une intervention de la Sûreté du Québec, lundi à Beauceville, juge adéquat que la SQ soit demeurée plusieurs heures sur place afin d'assurer le respect d'un large périmètre de sécurité.

Il revient à la direction du corps policier déjà sur place d’assurer le respect « de la sécurité et de l’intégrité de la scène » avant l’arrivée des enquêteurs indépendants, selon le conseiller aux communications du BEI, Martin Bonin-Charron.

« C’est la responsabilité du directeur d’un corps de police impliqué de prendre les mesures raisonnables pour éviter que les policiers impliqués ou les policiers témoins communiquent entre eux au sujet de l’événement qui vient de se produire », a-t-il raconté en entrevue avec Isabelle Richer sur les ondes de RDI.

Vers 9 h 45 lundi matin, un appel à la centrale 911 a été effectué en lien avec une histoire de violence conjugale dans une résidence de la route du Golf, à Beauceville.

À l’arrivée des policiers, un peu avant 11 h, Emmanuel Therrien, 41 ans, aurait fait un geste vers une arme qu'il portait à sa ceinture. C'est à ce moment que les policiers auraient ouvert le feu en sa direction. L'homme a été atteint mortellement d’au moins une balle de fusil.

Emmanuel Therrien, 41 ansAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Emmanuel Therrien, 41 ans

Photo : Facebook/Emmanuel.Therrien

Environ six heures plus tard

Huit enquêteurs du BEI se sont finalement présentés sur les lieux du drame vers 17 h et ont quitté tôt mardi matin, vers 3 h. Le bureau du BEI se trouve à Longueuil.

On a une réalité géographique qui a été prise en compte au moment de rédiger le règlement sur le déroulement des enquêtes indépendantes.

Martin Bonin-Charron, conseiller aux communications du Bureau des enquêtes indépendantes

Les enquêteurs du BEI assignés à une enquête indépendante doivent normalement rencontrer tous les policiers impliqués dans les 48 heures suivant leur arrivée sur les lieux de l’évènement. Pour les policiers témoins, le délai est de 24 heures, selon les règlements de l’organisation, qui dispose d'un budget de 4 millions de dollars pour 2016-2017.

Père de trois enfants, Emmanuel Therrien était pour sa part originaire de Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie. La famille résidait dans le secteur de Beauceville depuis environ 5 ans. Elle semblait appréciée du voisinage.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.