•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des organoïdes de poumons encore plus près de la réalité

Un poumon organoïde
Un poumon organoïde Photo: Université Columbia/Laboratoire Snoeck
Radio-Canada

Une structure multicellulaire tridimensionnelle qui reproduit in vitro la microanatomie de poumons grandeur nature a été mise au point par des chercheurs américains à partir de cellules souches pluripotentes induites.

Un texte d'Alain Labelle

Les organoïdes du poumon créés dans le laboratoire du Dr Hans-Willem Snoeck de l’École de médecine de l’Université Columbia sont les premiers à inclure des voies aériennes et des structures alvéolaires semblables à celles des poumons humains.

L’équipe américaine veut utiliser ces organoïdes de poumons pour générer des modèles de maladies pulmonaires humaines en laboratoire. Cette technique pourra éventuellement permettre de développer de meilleurs modèles de maladies et de trouver de nouvelles façons de tester les médicaments et de régénérer les tissus endommagés.

Afin d’établir leur fonctionnalité, les chercheurs ont montré que ces organoïdes réagissent de la même manière que de vrais poumons lorsqu'ils sont infectés par le virus respiratoire syncytial, la cause la plus fréquente, dans le monde, d'infections respiratoires des jeunes enfants.

En outre, d’autres expériences ont révélé que les organoïdes ont également réagi comme des poumons humains au moment de transmettre une mutation génétique liée à une fibrose pulmonaire.

Les organoïdes peuvent être le meilleur moyen, et peut-être le seul, de mieux comprendre la pathogenèse de ces maladies.

Dr Hans-Willem Snoeck

Le détail de cette découverte est publié dans la revue Nature Cell Biology.

La vidéo qui suit explique en anglais les présents travaux :

 

Science