•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : pourquoi pas une corvée citoyenne à Trois-Rivières?

Quartier inondé par la crue des eaux

La rue Jean-Racine, mardi après-midi, dans le secteur Trois-Rivières-Ouest

Photo : Gracieuseté de Pierre Coutu

Radio-Canada

C'est la question que se pose le conseiller municipal du district Marie-de-l'Incarnation et candidat à la mairie de Trois-Rivières, Jean-François Aubin. Préoccupé par le travail colossal à abattre à la suite des inondations, il ne comprend pas pourquoi la Ville n'a pas prévu l'organisation d'une corvée citoyenne dans le déploiement des mesures post-inondations.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

Jean-François Aubin souligne le fait que contrairement à d’autres villes touchées par les inondations, Trois-Rivières n’organise pas de corvée citoyenne.

Le fleuve Saint-Laurent et le lac Saint-Pierre ont laissé derrière eux de nombreux débris sur des terrains privés, mais également dans certains espaces publics.

Selon lui, les autorités municipales sous-estiment le travail à accomplir.

On compte beaucoup sur l’armée et nos cols bleus pour la phase de nettoyage. Je ne suis pas certain que c’est suffisant.

Jean-François Aubin, conseiller municipal du district Marie-de-l'Incarnation et candidat à la mairie de Trois-Rivières
Séance du conseil à l'hôtel de villeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le conseiller municipal du district Marie-de-l'Incarnation, Jean-François Aubin, lors du conseil municipal de Trois-Rivières, le 1er mai 2017.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Selon M. Aubin, Trois-Rivières aurait tout intérêt à s’inspirer des villes comme Nicolet, Rigaud, Laval et Gatineau qui invitent les citoyens à s’entraider pour l'opération nettoyage necessaire à la suite de cette crue printanière exceptionnelle.

À ce sujet, le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, assure que « l'armée va rester jusqu'à la fin ».

On semble penser qu’on va y arriver avec l’aide de l’armée. Les militaires ne sont pas là pour tout le temps et on risque de prolonger les délais.

Jean-François Aubin, conseiller municipal du district Marie-de-l'Incarnation et candidat à la mairie de Trois-Rivières
6 mai 2017 : secteur Pointe-du-LacAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le fleuve Saint-Laurent est très haut à Trois-Rivières. La Ville a d'ailleurs décidé vendredi de déployer son plan de mesures d'urgence.

Photo : Radio-Canada

Jean-François Aubin croit cependant que les coûts estimés par la Ville de Trois-Rivières pour la phase de rétablissement et les travaux post-inondations sont réalistes.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Conditions météorologiques