•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Détroit inaugure sa nouvelle ligne de tramway

Un tramway

La nouvelle ligne de tramways de Détroit comporte 12 arrêts.

Photo : CBC/Stacey Janzer

Radio-Canada

Les voitures de la nouvelle ligne de tramways QLINE de Détroit ont officiellement été inaugurées vendredi matin, un projet de plus de 100 millions de dollars qui a des détracteurs.

Avec 12 arrêts le long d'un tronçon de cinq km sur l'avenue Woodward, le tramway QLINE de la capitale de l'automobile relie le centre-ville de Détroit au nouveau district des affaires.

Selon Matt Cullen, PDG de M-1 Rail, la ligne devrait avoir un « impact profond » sur le transport en commun de la ville.

« Cela fait partie d'un plan beaucoup plus large pour toute la région. Il a toujours été prévu que ce soit la première étape parce que c'est là qu’il y a la plus grande densité [de population] », souligne-t-il.

Les six rames qui circulent sont propulsées par une batterie au lithium-ion de 750 V et disposent d'une connexion Internet sans fil gratuite.

Un projet critiqué

Pour certains, l’argent investi dans le QLINE aurait plutôt dû être consacré à l’augmentation du nombre d’autobus.

Chase Cantrell, résident de Détroit et avocat, garde une réserve sur le projet. Il estime que les critiques sont justifiées.

Chase Cantrell, en entrevue devant un édifice.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'avocat américain Chase Cantrell.

Photo : Radio-Canada

« Les tramways ne fonctionnent pas très bien aux États-Unis. Sur la côte ouest, il y a toujours des problèmes. Il aurait mieux fallu investir dans un meilleur système d’autobus, puis peut-être s’amuser avec un tramway un peu plus tard », explique-t-il.

M. Cantrell reste toutefois optimiste. « Il va passer devant des institutions, le théâtre Fox, le nouvel aréna. Il va y avoir plus de personnes sur Woodward. Au niveau du tourisme, c’est bon, mais pour la plupart des résidents ça ne change pas grand-chose. Ce n’est pas ça qui va sauver Détroit », note-t-il.

Pour M. Cullen, cette composante du système de transport en commun est « la genèse d'une approche réellement différente du transport régional ».

Les passagers peuvent emprunter le QLINE pendant trois heures pour 1,50 $ ou toute la journée pour 3 $.

Windsor

Transport en commun