•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des guitares fabriquées en Estrie depuis 45 ans

Des guitares signée Godin. On peut y lire à l'endos du manche : « Fait à la main au Canada »

Des guitares signée Godin, faites « à la main au Canada »

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Leonard Cohen, Roger Waters, Patrick Norman : ils ont tous joué avec une guitare signée Godin, fabriquée au Canada.

L’entreprise née il y a 45 ans à La Patrie a réussi au fil du temps à se tailler une place d’exception dans une industrie où la compétition est féroce.

À l’époque, le fondateur, Robert Godin, fabrique une à une ses guitares dans ce petit village de l’Estrie. Il part ensuite sur la route à la recherche d’acheteurs, notamment en Nouvelle-Angleterre.

« Il s'était acheté une camionnette et il allait rencontrer les marchands. Les marchands pouvaient choisir les guitares dans le camion, puis une fois la tournée complétée, il revenait avec l'argent pour pouvoir fabriquer d'autres guitares », raconte le responsable des ventes internationales, Patrick Godin, qui a repris avec son frère l’entreprise familiale.

Robert Godin a commencé en fabriquant une à une ses guitares, dans un petit atelier de La Patrie.

Robert Godin a commencé en fabriquant une à une ses guitares, dans un petit atelier de La Patrie.

Photo : Photo fournie

De l'acoustique à l'électrique

Pendant des années, Robert Godin réinvestit tout l'argent découlant de la vente des guitares dans son entreprise.

Il se spécialise d'abord dans la fabrication de guitares acoustiques avant d’amorcer un tournant important vers la fin des années 1980 avec la venue de la guitare électrique.

« [Le compositeur et guitariste] Michel Cusson en a acheté une. On avait beaucoup d'artistes francophones », soutient Simon Godin, vice-président au marketing.

C'est à partir de là que Godin est devenu très populaire au Québec.

Simon Godin

Des décennies plus tard, l'entreprise compte plus de 400 employés et fabrique à la main plus de 250 modèles de guitares dans ses usines de La Patrie, Princeville, Richmond et Berlin, dans le New Hampshire.

Patrick Godin, responsable des ventes internationales, dans l'entrepôt de l'usine de Richmond.

Patrick Godin, responsable des ventes internationales

Photo : Radio-Canada

Renommée internationale

Non seulement Guitares Godin est devenu le plus grand fabricant de guitares en Amérique du Nord, mais elle exporte désormais ses instruments dans plus de 65 pays.

« On est la seule compagnie de guitares qui va partir d'un bois brut à un produit fini sur scène. Le monde recherche toujours un produit qui va être produit en Amérique et c'est rare aujourd'hui de trouver ça à un prix comme on l'offre », soutient-il.

Souvent, le monde ne comprend pas comment on peut avoir une guitare si peu coûteuse faite ici.

Simon Godin, vice-président au marketing

Pour demeurer compétitive, l'entreprise mise sur le volume. Elle vend chaque année plus de 200 000 instruments à corde, des guitares qui se détaillent entre 300 $ et 3000 $.

Mais malgré ses succès, Godin doit affronter un concurrent de taille : la Chine, qui continue d'inonder le marché de guitares fabriquées à faible coût.

« On a regardé toutes les options et finalement, c'était plus rentable de rester au Québec pour différentes raisons : la proximité, la langue, le coût du transport et le contrôle de la qualité, surtout », explique pour sa part Patrick Godin.

Un homme fabrique une guitare Godin dans l'usine de Richmond.

Guitare Godin est née à La Patrie il y a 45 ans. Maintenant, elles sont fabriquées à Richmond, Princeville, La Patrie et Berlin, dans le New Hampshire.

Photo : Radio-Canada

Des passionnés

L'entreprise québécoise se fait une fierté de contrôler sa production de A à Z.

« Tout commence avec du bois brut : du cèdre, de l'épinette, de l'érable argenté, du merisier et même des essences importées de l'étranger », poursuit patrick Godin.

Les pièces sont ensuite passées au planeur, au sablage et à la découpe. Ne manque ensuite que la peinture et l'assemblage final.

« Le vrai mot, je pourrais dire qu'on est une gang de passionnés, voilà! », résume avec enthousiasme Simon Godin.

Simon Godin joue de la guitare dans l'usine de Richmond.

Simon Godin teste l'une des guitares produites à Richmond.

Photo : Radio-Canada

Estrie

Musique