•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Chinois vivront « comme sur la Lune » durant un an

De jeunes Chinois, portant un masque, un bonnet et des habits bleus, sont dans une pièce où poussent des végétaux. La lumière de la pièce est rose.
De jeunes Chinois qui sont à l'intérieur du laboratoire Yuegong-1 (« Palais lunaire-1 »). Photo: Getty Images / AFP/STR

De jeunes étudiants chinois habiteront durant un an dans un laboratoire scellé qui reproduit l'environnement lunaire, afin de tester la capacité des astronautes à habiter pendant des périodes prolongées sur la Lune.

Il s'agit d'une étape de plus pour la Chine, qui souhaite envoyer des humains sur la Lune.

Les quatre étudiants de l'université de Beihang, à Pékin, ont commencé l'expérience mercredi, lorsqu'ils ont pénétré dans un module nommé Yuegong-1 (Palais lunaire-1), a annoncé l'agence Chine nouvelle, associée au gouvernement.

Les deux hommes et deux femmes, qui se sont portés volontaires, devront vivre dans ce laboratoire qui mesure 160 mètres carrés et qui simule une mission spatiale. Aucune aide extérieure ne leur sera fournie.

Ce premier groupe effectuera un séjour de 60 jours dans la pièce, puis un second groupe composé de quatre autres personnes prendra le relais. Ce deuxième groupe demeurera dans le laboratoire durant 200 jours et sera ensuite remplacé par le premier groupe, qui y habitera durant 105 jours.

Le Palais lunaire-1 est composé d'un espace pour faire pousser des plantes et des légumes et d'un autre pour dormir, manger, faire ses besoins, transformer les déchets et élever des animaux.

Les jeunes Chinois auront recours à la biofermentation pour traiter leurs déchets humains et devront cultiver des végétaux à l'aide de sous-produits de déchets alimentaires et ménagers.

Quatre jeunes Chinois, deux hommes et deux femmes, levant le poing dans les airs et regardant, sans sourire, droit devant eux.Quatre jeunes Chinois se sont portés volontaires pour vivre durant un an dans le laboratoire Yuegong-1 (« Palais lunaire-1 »). Photo : Getty Images / AFP/STR

« Je serai chargé du traitement des déchets solides, de l'urine, de la paille, du battage du blé et de la préparation des repas », a indiqué un des volontaires à la chaîne CCTV. Les trois autres volontaires devront s'occuper de la culture d'aliments, des examens médicaux ou de l'inventaire.

Pékin a investi des milliards de dollars dans ses programmes d'exploration spatiale pour essayer de rattraper les avancées de l'Europe et des États-Unis.

La Chine ne devrait toutefois pas envoyer d'humains sur la Lune avant au moins 2027.

Avec les informations de Agence France-Presse

Espace

Science