•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sans emploi, l’ex-Roughrider Justin Cox demande un procès rapide

Le demi défensif des Roughriders de la Saskatchewan, Justin Cox, est accusé de voies de fait causant des lésions corporelles.

Le demi défensif des Roughriders de la Saskatchewan, Justin Cox, est accusé de voies de fait causant des lésions corporelles.

Photo : CBC

Radio-Canada

L'ancien footballeur des Roughriders de la Saskatchewan Justin Cox, accusé de violence conjugale, demande à subir un procès rapide parce qu'il est sans emploi.

Jeudi, Justin Cox a plaidé non coupable aux accusations qui pèsent contre lui.

Son avocat a dit vouloir traiter l’affaire rapidement, car son client est actuellement « sans emploi ».

Le procès a été fixé au 29 mai.

En avril, des accusations de voies de fait causant des lésions corporelles avaient été déposées contre le joueur après des allégations de violence conjugale envers une femme de 23 ans.

La victime, une Réginoise, avait subi des blessures apparentes, selon les policiers.

Les Roughriders de la Saskatchewan ont libéré le joueur lorsque les accusations ont été rendues publiques.

Le commissaire de la Ligue canadienne de football (LCF), Jeffrey L. Orridge, avait affirmé qu’il refuserait que Justin Cox signe tout nouveau contrat avec une autre équipe de la LCF en raison de sa politique concernant la violence envers les femmes.

Saskatchewan

Football