•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une salle multisensorielle pour retrouver le calme

La salle multisensorielle du Centre de réadaptation Laforest, à Drummondville

La salle multisensorielle du Centre de réadaptation Laforest, à Drummondville

Photo : Radio-Canada / ICI Estrie/Charles Beaudoin

Radio-Canada

Le Centre de réadaptation Laforest de Drummondville compte maintenant une salle multisensorielle (Nouvelle fenêtre). Cette dernière s'inspire de l'approche thérapeutique snoezelen, qui vise à développer un environnement sécurisant et apaisant.

Les installations ont été inaugurées jeudi après-midi par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

La salle multisensorielle est blanche et on y retrouve des objets pour les cinq sens : un diffuseur d'odeurs, une colonne de bulles apaisantes qui changent de couleur, une chaise qui s'apparente à une balançoire, un divan et des outils thérapeutiques.

Le Centre de réadaptation croit que cet environnement permettra aux jeunes âgés de 13 à 18 ans hébergés à l'unité de traitement individualisé en santé mentale d'augmenter leur estime personnelle, de développer leurs aptitudes en communication et de reconnaître puis de gérer leurs émotions.

« Les jeunes sont accompagnés d'un éducateur. Il y a de la musique douce. On apaise l'enfant et on lui permet un retour au calme », explique Hélène Goulet, chef de service des unités la Relève et la Clairière au Centre de réadaptation.

« On a remarqué qu'avec cette approche-là, depuis six mois, on a diminué d'environ 60 % des pratiques dérangeantes, comme l'utilisation d'une urgence sécuritaire. C'est l'endroit où les enfants sont emmenés quand ils sont désorganisés », ajoute Mme Goulet.

Estrie

Santé mentale