•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des images en direct de récifs d'éponges siliceuses

Un récif d'éponges siliceuses dans le détroit d'Hécate, en C.-B.
Un récif d'éponges siliceuses dans le détroit d'Hécate, en C.-B. Photo: Pêches et Océans Canada
Radio-Canada

Les gens du monde entier pourront observer les récifs d'éponges siliceuses uniques de la Colombie-Britannique lors d'une expédition sous-marine qui sera retransmise en direct à partir de vendredi.

Une équipe de scientifiques fera des recherches dans les profondeurs du détroit d'Hecate. On croyait que ce type d'éponges siliceuses qu'on trouve en Colombie-Britannique avait disparu il y a 40 millions d'années. Or des récifs vivants fragiles ont été découverts près de l'archipel de Haida Gwaii en 1987.

En février, le gouvernement fédéral a créé une zone de protection marine pour conserver les espèces fragiles. Toutefois, les scientifiques doivent en connaître davantage sur les récifs pour pouvoir les protéger adéquatement, déclare Stephanie Archer, post-doctorante de Pêches et Océans Canada à Nanaimo. Le fait d'être une zone marine protégée requiert plus de surveillance et de protection de la part de Pêches et Océans, ajoute-t-elle.

Jusqu'à ce que nous sachions comment fonctionne l'écosystème et à quoi il ressemble quand il est sain, nous ne serons pas en mesure de déterminer les signes d'un écosystème en mauvaise santé.

Stephanie Archer, post-doctorante de Pêches et Océans Canada

Expédition en direct

À compter de vendredi et durant au moins une semaine, l'équipe d'expédition utilisera un véhicule à distance pour explorer les récifs dans le détroit. Les chercheurs publieront un blogue et diffuseront en direct des vidéos des récifs. « Parce qu'ils sont si profonds et si éloignés, les occasions de les étudier ont été peu nombreuses », déclare Alexandra Barron, responsable de la conservation des océans de la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP) en Colombie-Britannique.

La diffusion en direct de cette expédition permet au public d'observer ces récifs spongieux en train de prendre vie devant leurs yeux et de voir le travail des scientifiques.

Alexandra Barron, responsable de la conservation des océans (SNAP)

Les éponges peuvent ressembler à des plantes ou même à des formations géologiques, mais ce sont en fait des animaux qui sont parmi les plus anciens sur Terre. Ces animaux marins forment des squelettes en silice, utilisée dans la fabrication du verre. Certains, y compris les espèces de la côte britanno-colombienne, sont de grands constructeurs de récifs.

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement